"Reine des orages" - Marion Zimmer Bradley (La Romance de Ténébreuse)

Suite de ma lecture de "La romance ténébreuse" de Marion Zimmer Bradley. "Reine des orages" étant le deuxième roman de cet intégrale. Deuxième entrée dans l'univers de Ténébreuse et plutôt content de continuer la découverte de cet univers fort riche et bien écrit qui plus est. 


++ Quatrième de couverture ++

A la naissance de Dorilys, un orage éclate ; ce n'est pas par hasard. Plus tard, à peine pubère, elle foudroie un homme trop entreprenant. Peut-on lui apprendre à se contrôler ? Ce n'est as simple : la sélection génétique permet de créer des hommes et des femmes dotés de superpouvoirs que nul ne parvient à maîtriser vraiment. Tout le monde est en danger ; Ténébreuse est entrée dans les Ages du Chaos. Dorilys devra-t-elle à son tour épouser un proche parent ? Acceptera-t-elle d'engendrer des enfants maudits ? Aura-t-elle la force de renoncer aux plaisirs de la chair, sachant que l'homme de sa vie pourrait bien les chercher ailleurs ? Les passions et les souffrances ne sont plus protégées par le secret : la télépathie révèle tout. Et Dorilys se consume. Désormais l'orage est dans sa tête. Sur qui la foudre va-t-elle tomber ? S'arrêtera-t-elle avant d'avoir incendié la planète ?


+++ Mon avis +++

Avec ce deuxième texte de "La Romance de Ténébreuse" on entre dans la partie médiévale de l'histoire. Après un atterrissage forcé dans "La planète aux vents de folie", et l'obligation inévitable de devoir s'adapater à cette planète, s'est suivi une longue période de fin de la technologie pour retourner dans un âge moyenâgeux. Entre ces deux histoires, il manque selon mois un tome intermédiaire, celui qui nous décrirait la chute de l'homme technologique. Ici on plonge directement dans une société d'autrefois, celle des seigneurs, des châteaux et des privilèges.

Plutôt fantasy donc que SF, ce roman peut se targuer de l'étiquette de science-fantasy. Mais passons, cela permet juste d'imaginer à quoi cela s'attendre. Au niveau univers, on a franchement l'impression d'être plongé dans le moyen-âge, sauf que l'on trouve l'une ou l'autre machine volante. Celle-ci sont alimentée par une énergie qui elle-même provient de "batteries" chargées d'énergie psi. Cette force mentale prend elle-même lieu et place de la magie que l'on trouve dans d'autres romans de fantasy. Ce mélange de fantasy et d'énergie psi est fort intéressant car chacun possède un laran,  c'est ainsi qu'il le nomme, différent l'un pour l'autre. Et si ce laran révèle un pouvoir il met aussi en danger la personne qui le porte, celle-ci s'exposant à la mort lors de son adolescence, moment ou cette énergie psi peut vous détruire complètement. 

Au niveau de l'histoire, on va retrouver une intrigue liée à des histoire d'héritage et de place politique dans un échiquier du pouvoir. Mais en parallèle à cette trame qui cache une guerre derrière elle, on va découvrir différents personnages dont Dorilys d'Aldaran. Cette dernière, héritière du seigneur du même nom, possède un laran qui lui permet de contrôler les orages. Mais cela ne va pas sans mal, et l'adolescence approchant, ce pouvoir psi met sa vie en danger. Allart Hastur d'Helhalyn devra de son côté abandonner sa vie monacale pour entrer dans le jeu de pouvoir de son frère. Pourtant ce passage chez les moines lui a permis de prendre le contrôle de son laran, un pouvoir bien difficile à porter : celui de voir tous les avenirs possibles à un moment donné. Une force qui peut rendre un homme fou car comment faire le bon choix face à tous ces devenirs? Avec son pouvoir de pré-science Allart amène une fragilité intéressante. Se posant continuellement des questions sur les choix à prendre ce personnage m'a rappelé Fitz "L'assassin royal" de Robinh Hobb, un personnage harcelé de doutes mais obligé de prendre des décisions qui impactent toutes les personnes qui l'entoure.

"Reine des orages" est
un roman intéressant avec ce développement des pouvoirs psi qui servent un peu à tout, autant à faire voler un planeur ou à construire des bombes qu'à manipuler les orages ou à voir l'avenir. Cela crée également des fragilités intéressantes chez les personnages. La tension politique permanente rend l'histoire bien construite également. Cependant, le roman pêche par certaines longueurs un peu bavardes. C'est déjà un défaut qui me gênait chez Robin Hobb avec qui je fais un parallèle certain. Mais si c'est un défaut pour moi, c'est aussi un avantage de ce style qui met des personnages en avant plutôt qu'une action pour l'action. Il y a aussi un peu trop de romance à mon goût, un peu trop d'amour et de bons sentiments. Les personnages ne sont pas tous gentils, mais ce trop de romance m'a parfois gêné. Cela n'empêche pas de garder le roman bien intéressant ceci dit. C'est juste mon feeling à moi.

Bref "La romance de Ténébreuse" de Marion Zimmer Bradley est un bon roman. Il a ses défaut expliqués ici plus haut comme tous les avantages sus-nommés également. Un roman tout à fait conseillable et qui malgré ses plus de 30 ans passés garde un fond bien plus intéressant que certains romans de fantasy d'aujourd'hui.


+++ Mais encore +++



Quatorzième participation au Summer Star Wars Challenge en sa version 2012. 
Autres Billets space opera et planet opera des précédents challenges éponymes.









+++ Le livre +++
  • Broché: 995 pages
  • Editeur : Pocket (12 juillet 2012)
  • Collection : Pocket
  • Traduction : France-Marie Watkins pour ce texte 
  • Illustration : Miguel Coimbra
"Reine des orages" - Marion Zimmer Bradley (La Romance de Ténébreuse) "Reine des orages" - Marion Zimmer Bradley (La Romance de Ténébreuse) Reviewed by Julien le Naufragé on samedi, septembre 22, 2012 Rating: 5

5 commentaires:

  1. Tiens, j'ai une petite question concernant ces intégrales de Ténébreuse.

    Pocket a fait n'importe quoi comme avec Pern, ou là, les romans sont classés dans l'ordre correct ?

    En tout cas, j'ai bien envie de découvrir ce cycle :)

    RépondreSupprimer
  2. @ Olya : C'est une bonne question. Un petit tour sur Wikipedia me semble dire que c'est bien assemblé. Ordre chronologique logique de déroulement. Cela ne suit pas l'ordre des parutions. C'est rassemblé selon les différents âges de l'histoire. Mais cela ne me gène pas personnellement. Il y a cohérence dans l'ensemble.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9n%C3%A9breuse

    Après la colonisation avec "La planète aux vents de folie" on passe à l'âge du chaos pour ce roman "Reine des orages" ainsi que le suivant.

    RépondreSupprimer
  3. La 4e de couv me fait toujours un peu peur pour ce roman xD. Pour le côté romance, ça ne m'étonne même pas de MZB.
    Menfin ça me donne bien envie d'investir dans cette intégrale quand même, ou au moins d'en emprunter un tome ou 2 à la biblio...

    RépondreSupprimer
  4. @Olya : elles m'ont l'air assez bien faites, à part le format qui change :)

    Sinon c'est pas malin, j'ai très envie de relire la romance maintenant ! Tsst !

    RépondreSupprimer
  5. @ Vert : A ma connaissance il n'y a que la première intégrale de parue. Je vais continuer cela afin de terminer ce volume 1.

    @ Shaya : Le format tiens bien en mains. Je trouve ça fort agréable pour la lecture. Et relis ça alors :-D

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.