"Le Miroir aux éperluettes" - Sylvie Lainé

Sympathique découverte que cette auteure que je ne connaissais actuellement que de nom. En tout cas, conquis par son style et sa poésie, cela donne envie de lire un autre de ses recueils.


+++ La quatrième de couverture +++

« Elle venait presque tous les mercredis, à cinq heures. Une belle femme rousse, avec des jambes interminables. Toujours seule. Jamais je n’avais osé lui parler, encore moins m’asseoir à sa table. Elle m’intimidait. »
En six nouvelles, Sylvie Lainé explore le thème de la rencontre et de l’autre. Même s’il vient d’ailleurs, cela reste toujours une entité, un être à découvrir et peut-être à aimer. Laissez-vous entraîner vers l’inconnu. Il est tout proche. Il nous connaît déjà... Six textes savoureux de douceur et de précision. Une science fiction sensible, passionnante et intelligente.
Née en 1957, Sylvie Lainé a multiplié les nouvelles ces dernières années, accumulant les prix et les récompenses. Voici enfin le premier recueil regroupant une partie de ses meilleurs récits.

Contient Un signe de Setty, Prix Rosny aîné 2003.


+++ Mon avis +++

Sympathique petit recueil que celui-ci. Une petite découverte d'une auteure française, Sylvie Lainé, qui m'était inconnue. Ceci dit, je n'ai pas la prétention de connaître tout en SFFF. D'ailleurs plus je découvre ce pan de littérature et plus je réalise que je n'y connais pas grand chose.

Ce recueil s'ouvre sur une mise en bouche réalisé par Jean-Claude Dunyach. Ce dernier nous donne en quelques mots qui donne juste l'envie de découvrir cette auteure. Alors fonçons.

Au rendez-vous, on retrouve 7 nouvelles, dont "Setty" qui a reçu le Prix Rosny aîné en 2003. Sept textes plutôt agréables, teintés d'une certaine poésie fantastique, sept balades dans des mondes imaginaires où les rencontres merveilleuses avec l'autre sont le point d'orgue. Exactement le genre de nouvelles qui plairont aux personnes qui ne sont pas fans de la SF techniciste, typiquement le genre de textes qu'adoreront les amateurs de fantastique poétique plutôt éloignée du style terreurs abominables.

S'il fallait épinglé trois textes, je prendrais ceux-ci : "La mirotte", "Un rêve d'herbe" et "Un signe de Setty". "La mirotte" pour son petit goût de "Des fleurs pour Algernon" de Daniel Keyes, sans en être. "Un rêve d'herbe" pour sa végétalité fantasmatique (n'ayons pas peur des mots) mêlée à un fantastique urbain. Et "Un signe pour Setty" parce que par son côté réalité virtuelle, il donne un goût de Greg Egan en bien plus poétique, le style littéraire en plus et que finalement ce texte mérite bien son Prix Rosny aîné. Les trois autres m'ont également bien plus vu que j'ai dévoré ce petit ouvrage en moins d'une soirée, absorbé par l'univers de Sylvie Lainé. Par contre, à posteriori, je n'ai plus grand souvenir de ceux-ci. L'occasion de les relire un jour? Peut-être...

Bref, "Le Miroir aux éperluettes" est un très chouette ouvrage. Une découverte également pour moi d'une auteure qui m'était inconnue, qui brille tant par l'imaginaire fantasmatique dégagé que par le style littéraire des plus agréables. Faut-il également féliciter ActuSF pour ce recueil? Peut-être bien car entre la découverte de textes inconnus de grands noms des la SF anglo-saxonne, cette petit maison de micro-édition nous fourni comme ici quelques bons recueils de nouvelles. Alors comme dirait l'autre : keep up the good work!


+++ Mais encore +++

Ce livre peut se commander sur le site d'ActuSf en suivant ce lien-ci

+++ Le livre +++
  • Broché: 88 pages
  • Editeur : ActuSF (11 novembre 2007)
  • Collection : Trois Souhaits
  • Illustration : Gilles Francescano
"Le Miroir aux éperluettes" - Sylvie Lainé "Le Miroir aux éperluettes" - Sylvie Lainé Reviewed by Julien le Naufragé on lundi, janvier 09, 2012 Rating: 5

1 commentaire:

  1. J'y ai préféré ses autres recueils mais il n'empêche que Sylvie Lainé est vraiment une incroyable auteure de nouvelles.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.