"Hunger Games" - Suzanne Collins

Voici un livre que l'on m'a prêté. Sans ça, je crois que je ne l'aurais jamais acheté because mes préjugés sur la littérature jeunesse. Mais la lecture est faites! Il y'a du bon et du moyen, mais ce qui est certain, c'est que je ne suis pas la cible de ce genre d'ouvrages.


+++ La quatrième de couverture +++

Peeta et Katniss sont tirés au sort pour participer aux Jeux de la Faim. La règle est simple : 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ? Dans chaque district de Panem une société reconstruite sur les ruines des États-Unis deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an. Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé... Alors que les candidats tombent comme des mouches, que les alliances se font et se défont, Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l antenne. La jeune fille avoue elle-aussi son amour. Calcul ? Idylle qui se conclura par la mort d un des amants ? Un suicide ? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim...


+++ Mon avis +++

Comme dit plus haut, "Hunger Games" je l'ai eu à prêté. Sans ça, je ne l'aurais surement jamais acheté. Il faut dire que je suis chargé de préjugés sur la littérature jeunesse. Pour moi c'est un style plus léger, parfois efficace, plus facile d'accès également, profitant d'une lecture simple mais soufrant également, à mon avis, d'une trame narrative simpliste. Voici ce dont j'en pense. A vrais dire, je trouve qu'ici, ça se vérifie. Ceci dit, je ne suis vraiment pas le public cible non plus vu que j'ai dépassé l'âge générique de la littérature jeunesse. Ce qui fait que je n'ai peut-être pas le bon œil critique pour cet ouvrage... Encore que?

Au niveau de la trame c'est assez téléphone. Inévitablement, l'histoire fait appel à un récit dont on devinera assez vite ce qui va se passer. Ce n'est pas spécifiquement mauvais, mais c'est comme un block buster américain : le scénario n'est pas en béton mais on y passe quand même un très bon moment de détente, éblouis par les effets spéciaux. Est-ce que cela s'arrête là? Peut-être. Peut-être pas. A chacun ses goûts et à chacun ses lectures donc. Pour ma part je ne sais pas si je continuerai sur les tomes 2 et 3. On verra bien...

Si ce livre souffre de ces défauts, à mes yeux (et je dis bien à mes yeux!), il profite néanmoins d'une langue simple, rythmée et accessible. Il ne ravira pas le fan de lectures plus complexes mais il invitera surement le jeune lecteur à s'initier à la littérature de l'imaginaire. Fut-elle de jeunesse, elle créera de manière plus pérenne un engouement à la lecture que ne pourrait le créer un énième classique de base qu'il faudra s'ingurgiter de force pour l'école. Là est la clé selon moi dans ce genre d'oeuvre : créer le plaisir chez le jeune lecteur et inviter à d'autres découvertes? Faut-il y voir des parallèles avec les classiques de la littératures populaires tel que Bob Morrane? Ce personnage de Henri Verne qui aura inviter toute une génération à découvre les littératures de genre. Une initiation à plus, à autre chose? Peut-être. Mais beaucoup y trouveront, et même y ont trouvé, beaucoup de plaisir car transporter par le personnage de Katniss, adolescente de 16 ans, doué d'un caractère trempé et qui a une volonté de survie incroyable.

Au niveau de l'histoire, il n'est guère utile d'en donner plus que le descriptif de présentation. Le reste peut se deviner. Katniss est prise dans le jeux, voir même survit et gagne. Je ne vous apprends rien à partir du moment où vous savez qu'il y'a un tome 2 et 3. Le fond post-apocalytique, la répartition en classes dominées et dominantes peut inviter à une réflexion de surface, le jeu du Hunger Games sorte de reality show violent qui serait un Kolenta brutal et animal est également une critique des ces cirques actuels. A savoir si cela touchera le public et le poussera à une réflexion critique... il y'a du chemin à faire.

En bref, ce roman de Suzanne Collins je l'ai lu de bout en bout. Je l'ai même plutôt apprécié vu que je l'ai rapidement dévoré. Sans prétention, il offre un bon moment de divertissement. Et si c'est un livre sympathique, il ne rejoindra certes pas mon top des favoris, mais il ne rejoindra pas les flops non plus. Il se situera quelque part au milieu, dans cette masse de livre que l'on sait avoir lu mais que l'on oubliera peut-être. Maintenant, que ceci ne vous empêche pas de le lire et d'y prendre du plaisir car quitte à me répéter : chacun ses goûts et ses plaisirs.


+++ Mais encore +++
8ème lecture pour le challenge Fin du Monde :

Mon billet sur le Challenge Fin du Monde.
Mes autres chroniques pour se challenge.
Le Billet de Présentation et Récapitulatif est ICI



+++ Le livre +++
  • Poche: 379 pages
  • Editeur : Pocket (1 octobre 2009)
  • Collection : Pocket Jeunesse
  • Traduction : Guillaume Fournier
"Hunger Games" - Suzanne Collins "Hunger Games" - Suzanne Collins Reviewed by Julien le Naufragé on vendredi, janvier 13, 2012 Rating: 5

11 commentaires:

  1. Au moins, tu as essayé ! Et si tu n'as pas totalement apprécié, tu as quand même passé un bon moment de lecture, ce qui est le principal.

    Mais du coup, je suis curieuse, tu comptes poursuivre la trilogie et la terminer, ou alors ce premier aperçu ne te donne pas envie de te plonger dans la suite ?

    Concernant les préjugés jeunesse, c'est dommage, parce qu'on trouve quand même de sacrées perles. Au top du top, je dirai la trilogie de La quête d'Esperance de Johan Heliot qui est juste merveilleuse :)
    Mais bon, on a chacun ses préjugés (je suis la première avec la SF, même si je me soigne ^^) !

    RépondreSupprimer
  2. J'avoue avoir envie de le lire par curiosité, mais on en fait un tel tapage que j'ai un peu peur d'être déçue, du coup je préfère attendre un peu que la poussière retombe ^^

    RépondreSupprimer
  3. @ Olya : On verra si je pousse plus loin. Ce n'est pas mauvais, loin de là. Par contre, je pense qu'il y'a plein d'autres livres qui me font plus envie que celui-ci. Et finalement, le tome 1 se termine d'une manière qui peut se suffire à elle-même.

    Je ne crache pas pour autant sur toute la littérature jeunesse. J'ai bien des préjugés, que je reconnais, mais que j'aime bousculer comme ici. Johan Heliot me tente bien ceci dit... on ne sait jamais. Il m'arrivera sans doute encore de lire de la littérature pour jeunes ;-)

    @ Calenwen : Je suis un peu comme toi là-dessus. Je l'ai eu à prêté, cela fait donc un essai à moindre frais. Mais la version poche n'est pas prête de sortir vu que la belle édition continue de bien se vendre.

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir,
    je tombe par hasard sur ton article et j'avais envie d'y répondre... certes, le premier livre fait office de bit lit, à savoir un livre qui se dévore facilement car l'histoire est prenante mais il est vrai que le scénario est un peu attendu... cependant il n'est qu'un préambule aux deux autres, que je te conseille de lire, car plus on avance, plus l'histoire et la réflexion est aboutie... j'avoue avoir été surprise par plusieurs rebondissements et derrière l'histoire de Katniss, l'auteure nous mène à réfléchir sur beaucoup de sujet comme le pourquoi de la guerre, jusqu'où l'homme est prêt à aller pour sa liberté, et qu'est-ce que c'est vraiment qu'être libre... bref, ça gagne en profondeur, et du coup gagne vraiment à être lu!!!

    RépondreSupprimer
  5. @ Sophie : Merci pour ton retour. Il m'amène, vu tes arguments, à repenser ma conduite sur la lecture des deux autres tomes. Je les ai encore chez moi, pour prêt, alors pourquoi pas tenter le tome 2. Advienne que pourra. J'en ferai mon idée ainsi. Mais actuellement, j'ai plein d'autres livres que j'ai envie de lire.

    RépondreSupprimer
  6. Curieuse de savoir ce que tu en auras pensé... quand tu l'auras lu fait le savoir! j'avoue que je me suis un peu fait avoir, c'est assez prenant et j'ai dévoré les 3 en une semaine...
    Mais dur dur de se replonger dans un livre après ça car il faut quitter l'univers dystopique du livre et j'avoue qu'il n'est pas facile d'en trouver des prenants comme ça... si tu as des petites idées de lecture ;)
    Bonne lecture en tout cas le naufragé!

    RépondreSupprimer
  7. @ Sophie : Si je m'y lance, tu veras mon avis publié ici bas. On verra si je lui trouve un créneau. Niveau dystopie? Il y'a bien plusieurs livre. Mais le ton ne sera pas le même, surement plus sombre.

    RépondreSupprimer
  8. Oh je suis une grande fille, un ton plus sombre ne me fait pas peur ;)
    quelques suggestions? on m'a parlé du roman Divergent ...

    RépondreSupprimer
  9. De la littérature de pur divertissement pour moi. Je l'ai dévoré, mais ne l'ai pas trouvé génial, juste très prenant.

    Par contre, contrairement à Sophie, je ne trouve pas qu'il "ouvre la voie" aux autres, j'ai trouvé les deux suivants moins bons, et la fin m'a même un peu déçue, car esquissée si rapidement qu'on n'a pas le temps de l'apprécier. Ma mère, qui vient de dévorer la trilogie, a eu le même ressenti...

    Pour la jeunesse, en fait, les bons livres jeunesse sont de qualité, avec langage soutenu et histoire élaborée également. Juste que comme ceux adultes, ils sont parfois plus difficiles à trouver. Mais un bon exemple de best seller de qualité (outre les Harry Potter ^_^), c'est "A la croisée des mondes". Tu as déjà eu l'occasion de lire cette trilogie de Pullman? Le premier est "très" jeunesse, mais les deux autres deviennent diablement sérieux et critiques.

    RépondreSupprimer
  10. @ Cachou : Ton avis confirme donc mon ressenti. Ca fait plaisir à lire. On verra si je lirai la suite, mais actuellement y'a plein d'autres livres qui me font mille fois plus envie.
    Le Pullman, je ne l'ai jamais lu. Déjà été tenté, juste un peu peut du côté "jeunesse" justement... Par contre je fais partie de ceux qui abhorre Harry Potter. Un bête réflexe anti-consommation de masse. Même si c'est surement très bien... Doit être un reste de ma culture punk.

    RépondreSupprimer
  11. Arch, deux fois qu'un de mes commentaires n'est pas pris :°-(.
    Bon, cette fois je le retape:
    Pour Harry Potter, j'avais les mêmes réticences, puis ma bibliothécaire me l'a très bien vendu et j'ai sauté le pas. Et 11 ans après cette découverte, j'aime toujours autant cet univers. Mais il faut vraiment réussir à me convaincre de lire ce type de livre, je m'en tiens éloignée, et ça fait souvent chou blanc (voir ma récente déconfiture avec Frank Thilliez).
    Dans les jeunesses impressionnants, tu as par exemple Melvin Burgess et son "Rouge Sang", une dystopie plutôt dure qui a même été republiée par Folio SF (qui a également republié la trilogie de Pullman d'ailleurs). Tu as des romans jeunesse qui sont vraiment aboutis. Mais ce ne sont pas ceux qui font le plus parler d'eux en général...

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.