"Les Seigneurs de l'Instrumentalité" (tome 4) - Cordwainer Smith

C'est toujours un plaisir que de redécouvrir la plume de Cordwainer Smith... N'est-ce pas?


+++ La quatrième de couverture +++

"Vous allez partir dans l'espace, dit-il, et nous vous jouons une petite saynète, un numéro comique. Le général n'a pas eu de Nancy. Il n'a pas demandé de Nancy. Il n'a pas voulu d'aide. Il est allé dans le Grand Extérieur, et il n'en est pas mort. Cela a duré trois ans. Trois années qui doivent en paraître plutôt trois millions. Il a traversé l'enfer et il en est revenu. Regardez son visage. C'est un vainqueur. Un vainqueur total et incontestable, assis devant vous, usé, fatigué, et, semble-t-il, blessé. Regardez-moi. Regardez-moi bien, lieutenant. Je suis un vaincu. Je suis lieutenant dans le Service Spatial et je le resterai. " Chef-d'œuvre mythique de la science-fiction, le cycle des Seigneurs de l'Instrumentalité compose au fil de ses tableaux une légende des siècles à venir, empreinte de poésie et d'une profonde humanité. Une vision inoubliable ici complétée de Concordance, un essai inédit d'Anthony Lewis, nominé au prix Hugo 2000, qui analyse tous les personnages, lieux et éléments apparaissant dans cette gigantesque histoire du futur.


+++ Mon avis +++

Cordwainer Smith est un maître du genre, un créateur d'histoire doublé d'un poète, ce qui fait de lui un auteur incontournable et souvent méconnu. N'ayant à son compte écrit que un roman et une bonne série de nouvelles qui se retrouvent dans ce corpus des "Seigneurs de l'Instrumentalité" regroupés en quatre tomes dont voici le dernier. Celui-ci n'est d'ailleurs riche que de 6 textes, le reste étant rempli par la chronologie de l'Instrumentalité, écrite par Anthony Lewis, et un glossaire de cette histoire du futur.

Au niveau des histoires, on est dans un registre assez court. La nouvelle est bien sur le format de rigueur, mais elles peuvent néanmoins être plus ou moins longue. On notera dans les plus intéressantes "Nancy" et "Angerhelm". La première nous contant la folie que peut amener un voyage longue distance dans la solitude. Et la deuxième nous parle dans un registre fantastique d'une communication... particulière. Je n'en dirai pas plus.

L'ensemble des tires ici présent ont pour cohérence un certain humour ou un côté parfois plus fantastique. Cela nous change du tome précédent, unique roman de Cordwainer Smith, et des nouvelles des deux premiers opus qui sont pour moi les meilleurs de cet ensemble de quatre livres. Si l'on prend "La science occidentale, quelle merveille!" , la nouvelle surfe sur un humour qui n'est pas sans rappeler Frederic Brown et s'est assez plaisant.

Un recueil finalement assez court si l'on remarque que les textes se terminent en page 126. Bien sur cela continue avec la "Concordance de Cordwainer Smith", écrit par Anthony Lewis, texte qui remet dans l'ordre chronologique la somme des textes présentés dans les ouvrages précédents. Intéressant mais pas forcément indispensable. Néanmoins ce texte informatif a tout son sens dans ce genre de recueil. Cependant le lexique qui suit, qui est certes riche et complet, n'a pas grande importance selon moi. Il est bien sur intéressant, voir utile lors de la lecture des précédents ouvrages, mais pour qui veut se lire le corpus de Cordwainer Smith... disons que ce n'est pas nécessaire.

Au final cela reste un bon recueil, même si les nouvelles ne prennent qu'un tiers du bouquin. Et comme dit plus haut, si je devais vous conseiller la lecture de Cordwainer Smith, je vous invite à lire d'abord et avant tout les deux premiers tomes qui sont d'une excellente facture! Ais-je déjà dit qu'il faisait partie de ces auteurs classiques du genre que l'on se doit de lire, tant pour son imaginaire que pour sa poésie?


+++ Mais encore +++



Et voici ma treizième participation pour le Summer Star Wars Challenge

Tous les billets de ce Challenge 2011 et du 2010 en suivant ce lien-ci.


Il s'agit de mon troisième livre lu dans le cadre du Challenge Chef d'oeuvre de la SFFF. Et le premier pour le rayon SF.
SF : 2/9 , Fantasy : 2/7, Fantastique : 0/2

Toutes les chroniques de ce challenge
Mon billet de participation.
Le Billet de présentation du Challenge

+++ Le Livre +++
  • Poche: 340 pages
  • Editeur : Gallimard (25 mars 2004)
  • Collection : Folio science-fiction
  • Traducteur : Simone Hilling et Pierre-Paul Durastanti
  • Illustrateur : Manchu
"Les Seigneurs de l'Instrumentalité" (tome 4) - Cordwainer Smith "Les Seigneurs de l'Instrumentalité" (tome 4) - Cordwainer Smith Reviewed by Julien le Naufragé on jeudi, septembre 08, 2011 Rating: 5

4 commentaires:

  1. L'édition chez Press Pocket en six volumes, avait cet avantage de faire figurer dans chaque volume le petit glossaire (vraiment pas indispensable, il est vrai.)

    Ceux qui ont aimé la poésie de Cordwainer Smith pourraient bien apprécier "Humanité et demie" et "Le Dieu Baleine" de T.J. Bass. (Livre de poche)

    RépondreSupprimer
  2. @ Marcel Trucmuche : Le glossaire n'est pas indispensable, juste utile quand on découpe sa lecture, ou pour le plaisir des ultras fans. ;-)

    Et merci pour ces autres références de T.J. Bass que je ne connais pas du tout. Si l'occasion se présente, je m'y essayerai alors.

    RépondreSupprimer
  3. J'avais adoré la lecture de cette série. Ca remonte à loin maintenant. Mais pas le temps d'y replonger.

    RépondreSupprimer
  4. @ Kactusss : Comme ce sont des nouvelles tu peux te permettre de relire des texte plic ploc quand le temps et l'envie se présente.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.