"A vos souhaits" de Fabrice Colin

Cette lecture de "A vos souhaits" marque le plaisir d'une lecture décontractée, amusante, distrayante et oh combien hilarante. Cela marque également une lecture commune initiée par AcrO et relayée sur le blog de Bragelonne.

Cette lecture date d'il y'a deux mois déjà et j'espère que mon Alzheimer non-encore détecté n'embrouillera pas trop mon avis sur ce récit.


+++ La quatrième de couverture +++

Tout le monde connaît Newdon, la fabuleuse cité où se côtoient humains et créatures enchantées. Mais connaissez-vous John Moon ? Il est l’entraîneur d’une équipe d’ogres complètement abrutis, derniers de leur championnat. Et Vaughan, l’elfe qui vient de tripler sa première année d’École de Magie ? Ou encore Gloïn MacCough, le nain qui fait faner les fleurs rien qu’en les regardant ? Alors que ce trio pathétique est réuni devant quelques pintes au pub du coin, le Diable arrive en ville, à la recherche d’une clé qui permettrait d’ouvrir les portes des enfers. Et le destin moqueur a jeté son dévolu sur nos amis pour déjouer ses plans…


+++ Mon avis +++

De Fabrice Colin je n'avais lu que son texte paru dans l'anthologie "Retour sur l'horizon" (chroniqué ici) que j'avais bien aimé. Avec "A vos souhaits" on change radicalement de registre, s'il jouait le jeu d'un texte inspiré par un Philip K. Dick, celui-ci est tourné vers la fantasy humoristique. Bien sur le raccourci avec un Terry Pratchett est facile mais à mon avis réducteur, alors développons un peu s'il vous plaît.

Séduit par une couverture sobre et efficace de l'édition des 10 ans de Bragelonne, j'ai acheté ce livre très beau. Et voilà qu'un jour AcrO propose une lecture commune de ce bouquin, alors hop moi je dis oui et c'est parti.

Et puis un jour la lecture commence, emporté dans un univers parallèle, voir fantasmatique, dans un Londre fantaisiste sobrement nommé : Newdon. Et nous voilà affublé d'un serial loser répondant au doux nom de John Moon, entraîneur de quartek, sport plutôt brutal mais néanmoins national, où il excelle par sa grande nullité. Ses amis tous aussi ratés que lui s'illustrent par leur incapacité tout aussi relative. Vaughan l'Elfe étant un magicien incapable de lancé un sort et Gloïn est un nain végétarien incapable de faire pousser une plante. Bref, un trio de zéros qui s'illustre par son potentiel proche du néant. Ce côté loser m'a beaucoup plus d'ailleurs car il m'a rappelé les livres de Nick Hornby, auteur anglais vaguement chroniqué en ses pages. De plus, étant moi-même un loser doué d'une certaine expérience, j'aime à lire ce genre d'aventure abracadabrantesque.

Bref vous l'aurez compris, on est dans un livre teinté d'un humour carrément décalé voir sérieusement déjanté. Bon ça passe ou ça casse ce genre d'humour, mais j'ai vraiment adoré. Je me suis bien amusé sur cette lecture et pourtant j'avoue ne pas forcément être un bon lecteur d'humour littéraire, mais Fabrice Colin a réussi sur ce coup-là. Jouant sur les noms, les expressions et les situations pour placer un humour ravageur au ton savamment débridé. Ce qui est particulièrement réussi ce sont les dialogues qui sont d'une efficacité a déridé le dernier des grincheux! Jetez vous-même un oeil à cet extrait :

- Maitre ?
- Oui ? demanda le Diable, qui pensa que ce titre lui était adressé.
- Oh, tu vas la boucler ? chuchota le baron furieux.
- De quoi ? fit le Diable.
- Non, ce n'était pas pour vous, maître.
- Pas pour me mettre ? Dis moi Mordayken, j'apprécie les bons mots et je sais que le rire est le propre de l'homme, fut il nain ou autre ou enfin bref, et je sais aussi que ça fait bien plusieurs milliers d'années que je suis coincé là dessous, mais tout de même, est ce que tu ne voudrais pas aller un tout petit peu plus vite ?
- Tout de suite, maitre, tout de suite ! répondit le baron, mille pardons, ô glorieux Prince des Ténèbres !
Il sautillait littéralement sur place tandis que son serviteur, encore tout dégoulinant, se relevait à ses cotés.
- Maitre, chuchota la goule Nozdriov, j'ai perdu un doigt.
- Tu sais où tu peux te le mettre ?
- Comment ? fit le Diable.
- Non, je parle à ma goule, expliqua le baron.
- D'accord, fit le Diable, qui commençait visiblement à perdre son calme. C'est parfait. C'est fantastique.
- Merci, maitre.
Un soupir de dix tonnes s'éleva de la crypte et retomba comme un soufflé.

Certes il y'a de l'humour, mais l'histoire alors? Hé bien ça tient la route, on lâche difficilement le bouquin tant on a envie de voir ce qu'il va se passer. De plus Fabrice Colin, doué d'une plume au style plutôt fluide, sait ponctuer son histoire afin d'éviter de tomber dans le travers de la succession de gags en séries, insufflant par instant quelques émotions (ou romantisme?) et un questionnement sur le réel de cette aventure loufoque : ce que nous vivons est-il réel ou bien juste un fantasme littéraire?

"A vos souhaits" est bel et bien un excellent divertissement. Le genre de livre que l'on prend pour se détendre et tout oublier, le genre de livre qui vous évade et vous déride, le genre de bouquin qui n'a aucun sens si ce n'est celui de nous amuser. Peut-être à ajouter dans les coups de coeur oubliés de 2010. En tout cas, certainement le genre de livre que j'offrirais à qui aime la fantasy et l'humour!

J'applaudis également le fait que ce livre, outre sa très belle illustration de David Oghia, profite d'une belle impression sur papier labellisé Imprim'Vert. Dommage que Bragelonne ne fasse pas tout ses livres comme cela.

Bon vous m'excuserez mais il va falloir que j'aille m'acheter d'autres livres de Fabrice Colin. Des suggestions?


+++ Mais encore +++

Cette lecture est une lecture commune que j'ai partagé avec quelques personnes bien sympathiques. Voici la liste de ces aimables et fréquentables personnes, ainsi que les liens vers leurs avis de lectures. Un grand merci à elles et eux tous pour ce moment bien sympathique:


Vous trouverez également dans un billet séparé une interview de Fabrice Colin au sujet de ce livre.


+++ Le livre +++
  • Broché: 332 pages
  • Editeur : Bragelonne (18 mai 2010)
  • Collection : Fantasy
Free Blog Counter
"A vos souhaits" de Fabrice Colin "A vos souhaits" de Fabrice Colin Reviewed by Julien le Naufragé on lundi, janvier 31, 2011 Rating: 5

11 commentaires:

  1. Oui moi aussi je trouve ça réducteur de le comparer à Pratchett :)
    "un trio de zéro" :D
    Pour Colin, les soeurs Wilcox c'est bien :) Le bal de Givre à NY, passes ton chemin c'est très cucul et je doute que tu accroches tant que ça (bien que la plume soit toujours du même niveau).
    J'ai emprunté "le réveil des dieux" et "la malédiction d'Old Haven" que j'aimerai lire dans le cadre du Winter Time Travel

    RépondreSupprimer
  2. n'est-ce pas, c'est ce que je me tue à dire, c'est chiant que Pratchett vienne sur les lèvres pour tout roman fantasy humoristique...
    Ah merci pour l'avis sur bal de givre, le titre et la couv' sont très beaux mais il est tellement varié dans sa production que c'est bien d'avoir une idée plus précise!
    Les soeurs Wilcox m'attendent toujours, chez moi...

    RépondreSupprimer
  3. @ AcrO : Merci pour le guide de lecture. Je vais creuser le sujet prochainement. ;-) Par contre, j'ai un peu peur pour ce qui est de la littérature étiquetée jeunesse, mais ce sont de bêtes réticences de ma part peut-être.

    @ Tortoise : Bah oui raccourcis facile, mais le genre de référence qui permet néanmoins d'identifié le sujet rapidement. En même temps, Pratchett prend tout l'espace éditorial à lui tout seul avec tous ces livres sur le Disque-Monde. ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Je le note. Ca m'a l'air fort bien ce livre. Je vais voir si je peux encore trouver une édition des 10 ans de Bragelonne.

    Sinon, dans ma PAL, j'ai ca :
    http://www.belial.fr/david-calvo-fabrice-colin/atomic-bomb

    RépondreSupprimer
  5. Visiblement tu t'es remis de ton Alzheimer :p
    Oui la lecture date un peu, mais quel plaisir de la redécouvrir à travers nos blogs.
    Je ris aussi de relire tous ces extraits qui traduisent si bien ce livre :)

    RépondreSupprimer
  6. Très bon choix de citations Julien :P

    C'est vrai que les couv des 10 ans de Bragelonne sont vraiment superbes.

    RépondreSupprimer
  7. @ Pitivier : Il me semble bien ce livre dis-moi! Je vais essayer de ne pas l'oublier parce que la bibliographie de l'auteur est plutôt kilométrique!

    @ Endea : Heureusement pour moi d'autres billets m'ont rafraîchit la mémoire. Et puis je me console en me disant que ma mémoire à long terme fonctionne au minium sur deux mois. C'était une très bonne lecture, j'ai beaucoup aimé, tant le livre que nos partages collectifs.

    @ Olya : Si je ne me trompe pas tu adorais la même citation! ;-) C'est une parmi d'autre mais qui condense un bon exemple de l'humour de ce livre.
    J'aime beaucoup cette couverture, alors que la première édition était très bof et la version poche assez moyenne. Ca colle bien avec le ton du livre!

    RépondreSupprimer
  8. Petite coquille dans le début de ton avis, c'est À vos souhaits, pas À vous souhaits ;)

    Pour ce qui est des livres de Fabrice Colin, je te déconseille Le maitre des dragons, que j'ai vraiment pas du tout aimé, mais je compte moi aussi me tourner vers d'autres livres de lui, notamment du coté Adulte (j'ai beaucoup entendu parler de Dreamamericana)

    RépondreSupprimer
  9. Salut Julien, merci pour ton passage et ton action de e-veilleur de l'état désastreux de mes textes! ;-) C'est corrigé maintenant.

    "Le maître des dragons" ne me tente pas du tout, c'est celui avec l'horrible couverture? Je pensais me lancer sur "Dreamericana" plutôt. D'autant qu'il a un petit côté uchronie. Enfin, quand je trouverai le temps...

    RépondreSupprimer
  10. ben alors ? on te voit plus ces derniers temps

    RépondreSupprimer
  11. Comment ça on ne me voit plus ? Mais où donc cher Lord?

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.