"La fuite dans les ténèbres" de Sarah Ash

Voici la chronique d'un livre reçu lors d'un partenariat proposé par Livraddict et Le Livre de Poche. L'occasion pour moi de découvrir cette auteur anglaise que je n'avais encore jamais lu.

Une fantasy classique par son coté épopée, et néanmoins assez éloignée des gros classiques du genre pour être intéressante. Cependant, je n'ai pas réussi à être subjugué par le style de l'auteure...


+++ La quatrième de couverture +++

Azilis, un esprit chargé de maintenir l'équilibre entre le royaume des vivants et celui des morts, a été libérée par inadvertance. Refusant de réintégrer sa prison, elle s'est attachée au destin d'une mortelle, Célestine, jusqu'à devenir son ange gardien. Mais le désir de se venger de ceux qui ont condamné son père, un magicien, à périr sur le bûcher entraîne la jeune femme sur une voie périlleuse. Celle-ci ne manque pas d'attirer l'attention de l'Inquisition, farouchement déterminée à éradiquer toute magie...


+++ Mon avis +++

Sarah Ash nous offre ici un deuxième tome aux préquelles aux "Larmes d'Artamon". Ce dernier cycle est le cycle phare qui a fait connaître l'auteure en nos contrées francophones., vaste cycle fantasy édité comme il se doit pour le genre en trilogie. Pour ma part, je n'ai pas (encore?) lu les "Larmes d'Artamon", ce qui ne gêne pas à la lecture vu "La fuite dans les ténèbres" se passe avant ce cycle. Je n'ai pas lu le premier tome non plus, intitulé "La traque de l'ombre", ce qui n'est pas vraiment gênant même si parfois on se pose quelques questions, Sarah Ash prend néanmoins le temps de réintégrer les personnages en redonnant leurs passés. Bref, ce tome est, à mon avis, totalement lisible indépendamment du reste.

Ce pavé de plus de 700 pages est divisé en 4 parties et rien de moins que 65 chapitres. Ce qui nous fait une petite brique qui offre son lot d'heures de lectures et de divertissements. Le monde de Sarah Ash est intéressant par son coté très maritime et à la fois fort fort proche de notre univers européen. On y trouve la Francia, la Rossya, etc, pendant de la France, de la Russie, etc. Ce qui est intéressant dans la mesure où Sarah Ash pâti d'un manque certains de descriptions. Connaissant ces cultures proches de nous, on peut donc plus facilement s'imaginer ce que Sarah Ash ne décrit pas comme décors, costumes et personnages. Serait-elle portée sur l'aventure à tout prix alors? Non plus. Certes il y'a de l'aventure, c'est le fil conducteur de ce genre de livre, mais on est pas dans une succession d'épisode aventureux et d'exploits incroyables. Sarah Ash offre un roman qui se partage entre le roman de cape et d'épée et la tragédie romanesque. D'un coté l'aventure se passe ici et là, avec de nombreux déplacements et un gros gros fond de trames politiques et de manipulations de l'échiquier diplomatique. En ça on doit surement rejoindre Alexandre Dumas que je n'ai jamais lu. D'un autre coté, il y'a la romance. Celle-ci est prégnante mais pas ne suinte pas en excès. On sent bien qu'il y'a quelque chose entre la charmante Célestine et son ami Jagu, mais tout se détaille doucement, lentement. Haaaa l'amour! En cela, on doit rejoindre ce que le descriptif de l'éditeur donne comme un pendant à Jane Austen, mais que je n'ai jamais lue non plus. Cependant, je pense, sans pouvoir le confirmer hélas, qu'il y'a quelque chose proche de Tolstoï dans son aventure. Le côté fresque à grande échelle, guerre épique entre plusieurs pays, et personnages travaillés où l'on retrouve ambition, mesquinerie, amour, etc. Bref, j'avoue que ce livre me donne envie de lire "La Guerre et la Paix" de Tolstoï pour vérifier ce que je pense...

Je ne connaissais pas la plume de Sarah Ash jusqu'à la lecture de ce livre. J'avoue avoir été enthousiasmé par la découverte que cela apporterait car j'en avais lu assez de bien ici et là. Il y'a d'ailleurs de bonnes choses dans ce roman comme vous le voyez. Forcément on suit le courant romanesque fantasy car on y trouve de la magie, des dragons et une inquisition bien malveillante. Mais... Mais... Mais je n'ai pas été forcément bien conquis. J'ai eu du mal à rentré dans le style de l'auteure qui a tendance à passer trop rapidement d'un personnage à l'autre, brossant au passage une vision intéressante d'une même scène par des yeux différents mais sautant pour moi un peu trop vite d'une personne à l'autre. Dans le même ordre d'idée, elle ne s'éternise pas sur les déplacements, ce qui est bien, mais pour les notions de temps et distances, on se perd un peu. Et donc ces paragraphes courts m'ont rendu l'accroche difficile, ajouter à cela le manque récurrents de descriptions et on est un peu plus perdu. Habituellement, cela ne me gêne pas, mon imagination comblant les descriptions manquantes mais quand on aborde un monde totalement neuf, il faut s'y faire. Mais à sa décharge, comme signalé plus haut, elle joue sur les ethnies déjà connues comme la France, la Russie, etc. Ce qui rend le décorum plus facile à s'imaginer, et ce qui m'a peut-être d'ailleurs porter vers le parallèle avec Tolstoï. Question de période et de lieux d'actions.

Bref, une sympathique découverte mais pas exceptionnelle pour moi. Le livre m'a paru assez long par moments, jusqu'à vouloir l'abandonner arriver autour des 200 pages. Mais un peu de persévérance, et j'ai rapidement voulu savoir ce qui allait se passer avec ces personnages attachant que sont Célestine et Jagu. Au final, un roman à réserver aux fans de Fantasy, peut-être une découverte d'une autre plume de la fantasy tragique sans renouveler vraiment le fond du genre (ce qu'elle ne recherche peut-être pas d'ailleurs!).


+++ Remerciements +++

Je tiens à remercier Le Livre de Poche et Livraddict pour ce partenariat et la découverte qui en découle.

J'invite les lecteurs de cette chroniques à faire un tour sur le site du Livre de Poche et sur le site de Livraddict.


+++ Le livre +++
  • Poche: 727 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche
  • Édition : Éd. revue et augmentée (17 novembre 2010)
  • Collection : Fantasy
"La fuite dans les ténèbres" de Sarah Ash "La fuite dans les ténèbres" de Sarah Ash Reviewed by Julien le Naufragé on jeudi, décembre 09, 2010 Rating: 5

2 commentaires:

  1. On a pas vraiment eu les mêmes impressions apparemment. J'ai pour ma part beaucoup aimé cette lecture ! ^^
    Et je n'avais pas remarqué un manque de descriptions, alors que je suis généralement assez difficile sur ce point ... j'aime pouvoir bien rentrer dans le monde de l'auteur !
    En tous cas je vais jeter un œil aux autres livres qu'elle à écrit ! =D

    RépondreSupprimer
  2. Oui on n'a pas eu le même ressenti. Enfin toi tu as beaucoup aimé, moi moins. Ce n'est pas mauvais en soi, peut-être n'était-ce pas le bon livre au bon moment non plus? Mais un défaut pour l'un peut aussi être une qualité pour un autre.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.