"La forêt des mythagos" de Robert Holdstock



C'est au travers d'une lecture commune initiée sur le forum de Livraddict que j'ai sorti ce livre de ma Pile à Lire. Heureuse découverte que ce fut car Holdstock est vraiment un grand auteur qui doué d'une très belle plume nous fait découvrir une littérature partagée entre fantasy, fantastique et science-fiction. Un vrais bonheur! Et un grand auteur je pense!


+++ La quatrième de couverture +++

Dans un coin perdu du Herefordshire s'étend le bois de Ryhope, vestige d'une ancienne forêt remontant à la dernière glaciation ; un bois tellement dense qu'il paraît impossible d'y pénétrer au-delà d'une certaine limite. George Huxley, qui s'est établi avec sa famille à l'orée de Ryhope, est pour d'obscures raisons obsédé par cette forêt, par l'idée d'en explorer les profondeurs ; une obsession qui le conduit à négliger sa femme et ses enfants. Après sa mort, en 1946, ses deux fils se retrouvent à Ryhope où, grâce aux carnets qu'il a laissés, l'étrange vérité leur est peu à peu révélée : dans ce coin de l'ancienne Angleterre, il semble que l'inconscient collectif humain soit capable de donner vie aux peuplades des mythes et des légendes. Et qu'au détour d'un sentier, ou bien derrière un arbre, se dissimulent Guiwenneth, la belle princesse celte, Jason et ses argonautes, le roi Arthur Pendragon et bien d'autres héros encore...


+++ Mon avis +++

C'est franchement avec bonheur que j'ai découvert Robert Holdstock. Il est vrais que ce livre, et ses suites, font quasi partie des classiques actuels du genre SFFF (bref, les mondes de l'imaginaire quoi!), en tout cas il fait partie de "La bibliothèque idéale de l'imaginaire" du Cafard Cosmique. Maintenant je comprends mieux pourquoi on tient ce livre en si haute estime car il est vraiment magnifique. Et je comprends également pourquoi il ne plaît pas à tant de monde car "La forêt des mythagos" n'est pas le dernier livre de fantasy classique et formaté. Robert Holdstock nous livre ici un livre à la croisée des genres de l'imaginaire, en cela je rejoint presque Brian Aldiss dans sa préface où il nous dit "La forêt des mythagos n'est ni du merveilleux, ni du fantastique, ni de la science-fiction, mais un genre à lui seul".

Livre hors-norme finalement très mal décrit par sa quatrième de couverture, mais il est clair qu'il n'est pas évident de résumé un livre si riche, j'en convient. "La forêt des mythagos" début comme un livre de SF. Steven Huxley décide de rentrer chez lui, dans la demeure familiale. Le paternel est mort, ce sombre personnage avec qui toute la famille ne savait trop comment réagir face à ses délires et autres disparitions en forêt. Reste Christian, son frère, qu'il n'a pas vu pendant des années. Mais voilà que à peine rentré une tension indicible naît entre eux. Christian avec le temps s'est mis à ressembler au paternel, et pour cause il a suivis le même chemin lunatique que celui-ci : l'étude et la découverte de cette forêt étrange qu'est celle de Ryhope. Au travers de son frère, Steven va en apprendre un peu plus sur ce bois, jusqu'au jour où Christian disparaît ou plutôt fuit en forêt. Et le temps passe...

Un jour, Steven découvre un homme et un chien chez lui. Il ne parle pas la même langue que lui. Ce personnage est étrange, comme d'un autre temps... Et puis plus tard c'est une femme qui s'invite chez lui. Une femme qui ressemble étrangement à Guiwenneth, cette femme que son père a connu, cette femme que son frère a aimé, cette femme qui est morte et enterrée dans leur jardin. Mais pourtant elle est bien vivante sortie tout droit de ce bois aux pouvoirs étranges. Cette forêt qui est presque un être vivant, ce lieu sylvestre qui donne naissance aux mythagos, des personnages issus de l'inconscient humain, des mythes de tous âges devenus réalité!

Mais voilà qu'un jour, Christian revient et embarque manu militari Guiwenneth. Laissé pour mort, Steven survivra autant à Christian qu'au fameux Urscumug, personnage énorme à tête de sanglier. Steven, pris d'un grand amour pour sa Guiwenneth, le mythago issu de son esprit, partira en forêt... Mais je n'en dis pas plus.

Si le livre débute sur un tas de souvenir d'enfance et d'histoires de famille, c'est pour mieux laisser peser une ambiance, par moment lourde, par moment heureuse. Le filet relationnel est tissé, et sur cette base tout se construit. Petit à petit, avec la découverte de ce que sont les mythagos, se créé une ambiance proche de la science-fiction. On nous explique ce qu'ils sont, comment ils sont apparus, etc. Pour ensuite glisser sur un sentiment de fantastique, laissé par des impressions ici ou là, ou des ambiances particulières créés par Holdstock. La fantasy, ou merveilleux, s'invite aussi une fois que les personnages du passé, des légendes, du mythe entre en jeu. Bref, tous les genres de l'imaginaire sont là en un seul livre, et ce n'est que du bonheur. Vraiment!

Pour parfaire l'ensemble, Robert Holdstock est doué d'une très belle plume. Décrivant très bien tout ce qui se passe sans sombrer, à mon goût, dans une descriptionite aiguë. Il développe à souhait Steven et ses états d'âme, et décrit avec brio le développement du phénomène mythago. Entrant dans un rythme lent qui permet de bien rentrer dans l'ambiance particulière de ce livre. Et pourtant ces même points, qui sont des qualités pour moi, seront des défauts pour d'autres. Trainant peut-être trop en longueur pour décrire ou expliquer certaines choses, manquant peut-être parfois de rythme et d'action pour privilégier la poésie et le mythe prenant forme, Holstock s'aliène là un certain public. Mais ce serait passer à mon avis à coté d'un livre excellent!

Bref, un livre magnifique qui transpire d'une certaine beauté. La nature y tient une place énorme, personnifiée par la forêt et l'Urscumug. Une forêt que l'on sent bien connue par Robert Holdstock tant transpire ici et là des informations naturaliste. Un livre à lire et qui ne vole pas son titre de "Chef d'oeuvre de la SFFF".


+++ Mais encore +++

Cette lecture est une lecture commune partagée avec :
Bambi_Slaughter, Petitepom, Mina88 et Ptitetrolle



Il s'agit de mon premier livre lu dans le cadre du Challenge Chef d'oeuvre de la SFFF.
Mon billet de participation.
Le Billet de présentation du Challenge



+++ Le livre +++
  • Poche: 454 pages
  • Editeur : Editions Gallimard (2 septembre 2004)
  • Collection : Folio SF
  • Broché: 829 pages
  • Editeur : Editions Denoël (1 octobre 2009)
  • Collection : Lunes d'encre
"La forêt des mythagos" de Robert Holdstock "La forêt des mythagos" de Robert Holdstock Reviewed by Julien le Naufragé on mardi, décembre 21, 2010 Rating: 5

12 commentaires:

  1. Un très bon roman avec un style envoutant. Il a sans doute un peu trop tiré sur la corde avec les suites ou l'exploitation d'idées similaires.

    La Forêt des Mythagos et Le Passe Broussaille sont excellents.

    RépondreSupprimer
  2. Hmmm... Et bien honte sur moi, ke n'avais jamais entendu le nom de cet auteur, et voilà une critique qui me donne bien envie de me procurer ce bouquin très vite.
    Merci!

    RépondreSupprimer
  3. @ Efelle : Pour les suite, on verra bien oui. J'ai le tome 2 qui traine justement dans ma PàL donc ce sera sans doute prochainement. Ensuite on verra bien. Tout se tient, se suit, se continue, se complète?

    @ Pascale : Fonce c'est très très bien

    RépondreSupprimer
  4. Non, ce ne sont pas réellement des suites. Il s'agit plus de personnages plus ou moins liés aux premiers qui ont une expérience différente.

    RépondreSupprimer
  5. Tu m'intrigues, cela rend la chose plus intéressante comme ça qu'une réelle suite

    RépondreSupprimer
  6. Il fait partie aussi de ma liste des "livres à acheter", je crains ne jamais arriver au bout de celle ci, :p
    Merci en tout cas pour me pousser à le mettre dans : les livres à acquérir en urgence ^^

    RépondreSupprimer
  7. Ca peut te faire un beau cadeau de Noël Endea! ;-)

    RépondreSupprimer
  8. ah tiens, je n'ai lu quasiment que des avis mitigés ou négatif ressortant de cette lecture commune qui m'avait découragée de lire cette série. J'aime bien holdstock à la base (malgré des fins souvent décevantes dans ce que j'ai lu de lui), du coup je me laisserais peut-être finalement tentée au moins par le premier tome.

    RépondreSupprimer
  9. Salut Delhya, pour ma part j'ai beaucoup aimé, autant la plume que les idées. Mais c'est très loin de la Big Commercial Fantasy, donc ça désarçonne et ce ne plaira pas à tout le monde. Mais ça vaut franchement le coup d'essayer!

    RépondreSupprimer
  10. Je pense aussi que ça vaut le coup d'essayer car c'est un livre qui sort des sentiers battus avec des idées intéressante. C'est vrai que le manque d'action m'a vraiment gênée mais la 4ème de couverture ne correspond pas vraiment au roman je trouve. Du coup j'ai abordé la lecture beaucoup plus légèrement que ce qu'il faudrait pour réellement apprécier ce livre. En tout cas, si tu lis le tome 2 j'irais voir ce que tu en penses !

    RépondreSupprimer
  11. Salut Ptitetrolle, je vais essayer de lire le Tome 2 prochainement, et sans trop tarder. J'ai pour mauvaise habitude de laisser trainer des mois entre deux tomes d'une suite. :-/

    RépondreSupprimer
  12. un livre que j'ai hâte de lire!!!

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.