"Vikings" de Tony Allan

Deuxième lecture pour le Challenge Histoire. Et cette fois-ci, dans le grand nord européen, aux alentours de l'an 1000. Lecture agréable et très instructive sur le sujet des Vikings, ces hommes du nord qui auront terrorisé longtemps nos contrées, dominé les mers, et découvert le Groenland, l'Islande et même le Canada.


++ La quatrième de couverture ++

Les œuvres d'art vikings découvertes en Russie, en Turquie, au Groenland ou en Amérique du Nord témoignent d'un héritage culturel incroyablement riche, loin des habituels clichés du viking barbare et pillard venu de la mer. Cet ouvrage richement illustré présente cette extraordinaire culture, dotée d'un art infiniment subtil, quia produit des bijoux en or raffinés, mais aussi des armes magnifiquement décorées et des sculptures. Vikings aborde les grands thèmes de cette civilisation : l'esprit vagabond des Vikings et leur soif d'aventure, de gloire, de butin et de conquête ; les dieux et déesses Odin, Freyja, Thor et Loki, maître de la trahison ; l'Au-Delà mystérieux où se trouvent le Walhalla, terre des guerriers morts, et le monde souterrain de la déesse Hel ; les croyances magiques, les enchantements et les métamorphoses ; la vénération des héros ; le culte guerrier et ses berseks féroces, qui se croyaient possédés par l'esprit du loup ou de l'ours sur le champ de bataille ; les cérémonies et sacrifices qui accompagnaient les funérailles des chefs et des nobles vikings, hommes ou femmes, dans leurs superbes drakkars. Ces thèmes sont racontés et expliqués afin de mettre en scène la civilisation viking dans toute sa splendeur. Aux magnifiques paysages viennent s'ajouter des photographies détaillées d'œuvres artistiques et décoratives.

+++ Mon avis +++

Ce livre traverse en 144 pages une riche culture que fut celle de ces peuples du nord européen, ceux que l'on nomme encore aujourd'hui comme Vikings. On traverse ainsi diverses représentations de ces peuplades : l'imaginaire viking, les sagas des dieux et géants, l'esprit d'aventure de ce peuple, leurs croyances et rituels, ainsi que leur maîtrise du gouvernail et de l'épée.

Richement illustré, le livre est d'une lecture agréable. Jamais trop dense, ni trop léger, il distille une information intéressante pour un néophyte du genre. Peut-être maintenant pousserais-je jusqu'à la lecture du livre "Les Vikings" de Régis Boyer. Ouvrage qui semble plus dense, plus complet, et plus long, mais malheureusement moins illustré. Ici on retrouve des drakars, des bijoux, des peintures, et autres illustrations. Un vrais plaisir visuel pour une culture fort méconnue.

En tout cas, j'ai appris pas mal de choses que j'espère ne pas oublier avec le temps maintenant. Il était agréable de retrouver au travers de ce livre des dieux et autres passages de sagas qui m'ont rappelé des passages de livres de Roger Zelazny, auteur de fantasy SF très influencé par les mythes.

C'est fou de voir que ces guerriers sanguinaires étaient des hommes et femmes très cultivés profitant d'une poésie riche et d'une démocratie efficace. Leur mythes et légendes portent des dieux et géants dans une lutte millénaire où tout terminera dans un grand bain de sang final et surtout sont mortels, voir craints. On est loin du paradis du bonheur et du dieux intouchable et vénérable des Chrétien. Enfin soit, un ouvrage riche que j'ai du mal à recadré mais que je vous invite à lire, si vous le trouvez... car il semble indisponible! Il reste à essayer les bibliothèques, car finalement, c'est de là que vient ce livre.


+++ Sur le Web +++



Deuxième lecture pour le Challenge Histoire.

Infos sur ce Challenge sur le blog "A l'ombre du cerisier"
Le billet récapitulatif des participations

Le livre sur : Babelio


+++ Le livre +++
  • Relié: 144 pages
  • Editeur : Gründ (6 août 2002)
  • Collection : Peuples et cultures
"Vikings" de Tony Allan "Vikings" de Tony Allan Reviewed by Julien le Naufragé on jeudi, septembre 09, 2010 Rating: 5

1 commentaire:

  1. Tiens, si je le trouve d'occasion, je pourrai me laisser tenter. J'ai lu un découverte Gallimard qui était bien mais c'était un emprunt et en effet, on oublie hélas.
    Je compte lire le Boyer qui est certainement plus complet mais lorsque j'aurai beaucoup de temps devant moi :-)

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.