"Les Seigneurs de l'Instrumentalité" (tome 3) de Cordwainer Smith

Le tome 3 des Seigneurs de l'Instrumentalité marque le seul vrais roman écrit par Cordwainer Smith. Les autres livres étant des recueils de nouvelles. Cependant, j'ai trouvé que Cordwainer Smith était un nouvelliste plus qu'un romancier. La distance courte loin convenant mieux que la course de longue durée. Cela dit, j'ai apprécié la lecture sans la placée au niveau de chef d'oeuvre (ou assimilé) comme les deux tomes précédents.

Cette lecture marque également ma dernière participation au Challenge Summer Star Wars. Un billet récapitulatif arrivera sous peu!


+++ La quatrième de couverture +++

"Rod McBan, cent cinquante et unième du nom. Le garçon le plus riche de la Galaxie. Il était né pour hériter de la Station de la Fin du Monde. Il avait presque échoué aux épreuves du jardin de la Mort. L'Onseck le pourchassait. Son père était mort dans un recoin de l'espace marqué par la cruauté, où personne ne trouvait une mort clémente. Quand les ennuis commencèrent, il fit confiance à son ordinateur. L'ordinateur se mit à jouer et gagna la Terre. McBan alla sur la Terre. "
Chef-d'œuvre mythique et singulier de la science-fiction, le cycle des Seigneurs de l'Instrurnentalité compose au fil de ses tableaux une légende des siècles futurs, empreinte de poésie et d'une profonde humanité. Une vision inoubliable de notre avenir, d'une ambition comparable au Fondation d'Isaac Asimov ou à L'Histoire du futur de Robert Heinlein.



+++ Mon avis +++

Cordwainer Smith est un maître de la SF. Écrivain d'une oeuvre atypique et mythique, il fleurit sa plume d'une certaine poésie. Généralement lyrique il n'hésite pas à glisser ici ou là des poésie de son cru offrant ainsi un style particulier dans l'univers de la SF de cette époque là. Son lyrisme permet de se laisser porter, à travers les étoiles et le temps, mais j'avoue ne pas toujours accrocher à sa poésie. Peut-être est-ce du à un certain hermétisme face à la poésie, ou à une traduction qui rend difficilement le rythme ou jeu de style propre à la poésie. J'en sais rien...

Ceci étant dit, ce tome 3, intitulé "Norstralie", marque le seul roman connu de Corwainer Smith. Publié au départ en deux romans, "The Boy Who Bought Old Earth" (1964) et "The Underpeople" (1968), avant d'être réunie sous le titre de Norstralie en 1975. Cependant, si la longueur nous permet d'accrocher avec l'aventurier Rod McBan, on y retrouve également d'autres personnages croisés au travers d'autres nouvelles, comme par exemple C'mell pour n'en citer qu'une. Mais cette longueur m'a semblé longue, trouvant par ailleurs Cordwainer Smith bien plus efficace sur les distances courtes. C'est donc un auteur que je classerais comme un nouvelliste incroyable, mais un romancier non-aussi doué. La magie prend moins.

J'ai également remarqué que le style de Cordwainer Smith tient plus du conteur que du roman d'aventure pur jus. Il y'a quelque chose de différent dans la manière de raconter les choses, de mettre en avant certaines choses, et de les présenter. Le rythme n'est pas le même non plus, certes plus lent car jouant sur autre chose que l'aventure pour l'aventure! Dénotant par un certain classicisme dans son style, il n'en reste pas moins ambitieux car "Les Seigneurs de l'Instrumentalité" brasse une histoire du futur incroyable. Evidemment "Norstralie" ne reste campé que dans une période X, ne jouant pas sur les différents âge comme dans les deux tomes précédents, le vertige en est donc moins grand. Mais néanmoins, pensez qu'un homme et pu acheter la Terre y compris tout et tout le monde, cela ne tient plus du vertige mais de la frayeur. Non?

"Les Seigneurs de l'Instrumentalité" sont un des classiques de la SF. Une oeuvre à part, magistrale et lyrique. Un style qui plaira à certain et ennuiera d'autres personnes. Un livre sur lequel il faut jeter un oeil si l'on aime un certain classicisme dans le style d'écriture. En tout cas "Les Seigneurs de l'Instrumentalité" font partie de ces pierres qui font l'édifice SF d'aujourd'hui!


+++ Sur le Web +++

L'auteur : sur Wikipedia, sur Le Cafard Cosmique, sur Noosfere, sur Livraddict, sur Babelio.

Mon article : Envie de space opera


Le Challenge Summer Star Wars sur le RSF Blog





+++ Le livre +++
  • Poche: 386 pages
  • Editeur : Gallimard (25 mars 2004)
  • Collection : Folio science-fiction
"Les Seigneurs de l'Instrumentalité" (tome 3) de Cordwainer Smith "Les Seigneurs de l'Instrumentalité" (tome 3) de Cordwainer Smith Reviewed by Julien le Naufragé on mercredi, septembre 22, 2010 Rating: 5

2 commentaires:

  1. Le genre de bouquin qui vous marque. D'ailleurs, c'est pareil pour les quatre tomes des « Seigneurs... ». On en revient souvent à ces grands titres pour comparer ce qui se fait aujourd'hui. Un grand auteur grâce à qui je ne regarde plus les chats de la même manière !

    RépondreSupprimer
  2. Bienvenu Less, et oui son oeuvre si elle n'est pas titanesque en quantité l'est en qualité. Et l'on regarde les chats et autres animaux avec un autre oeil suite à cela... Nous les occidentaux qui considéront les animaux de manière matérialiste en sous être car non doué d'un intelligence telle que la nôtre. Mais finalement, qu'en faisons-nous. Utilisons-nous celle-ci correctement? Peut-être finalement que les animaux viendront nous sauver comme dans l'oeuvre de Cordwainer Smith?

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.