"Fendragon" de Barbara Hambly

Ce livre, pour moi, avait tout du cliché. Jusqu'à la couverture d'ailleurs... Mais ce livre porte en lui quelques surprises, égratignant au passage quelques idées reçues sur la fantasy. Pourtant, par d'autres cotés, il peut décevoir. Alors au final on se dit que l'on a passé une bonne lecture, un bon moment avec un bon livre, mais pas un chef d'oeuvre, car il y manque un petit quelque chose.


+++ La quatrième de couverture +++

" Je suis Morkeleb le Noir. Je ne suis et ne serai l'esclave de personne, encore moins d'une femme humaine. " Lorsque Jenny Waynest, compagne du Fendragon des légendes, accepte d'accompagner l'amour de sa vie vers les terres du Sud où l'appelle son Roi, elle ne sait pas ce qui l'attend: les intrigues vénéneuses de la magicienne Zyerne, le souffle brûlant du plus sombre des dragons, mais aussi le feu dévorant d'une passion séculaire - la douleur, le renoncement et la mort. "De la fantasy épique de tout premier ordre. " Publishers Weekly


+++ Mon avis +++

Vu la couverture et la quatrième de couverture, je m'attendais à quelque chose de très convenu. Je n'étais d'ailleurs pas très chaud pour cette lecture commune du mois d'août au Cercle d'Atuan. Cependant l'enthousiasme collectif se faisant, j'ai suivi la troupe.

Une fois la lecture commencé on se rend compte que Hambly casse un peu les stéréotypes du genre. Exit les héros de légendes invincibles sans peur et sans reproches. D'ailleurs elle joue là-dessus avec un certain humour, voir même au héros de rire de son statut en jouant les bouffons. Bref, des personnages sympathiques car humains, avec des défauts humains, des craintes et des travers humains. Prenons notre Fendragon. Les chansons font de lui le meilleur chevalier qui soit avec toute l'imagerie qui peut aller avec et tueur de dragon de surcroit. Quand on le rencontre, on tombe sur un homme simple, habillé comme son peuple. Hommes et femmes dont il a un intérêt incroyable, leur défense passant avant sa propre vie. Binoclard notoire, il se passionne pour les livres et l'élevage des cochons. Pas trop ce que l'on attend d'un héros beau et fort comme il se doit. Notre héroïne, si elle est mage, est loin d'être invincible et parle avec tristesse de ses lacunes dans le domaine magique. Ce qui par ailleurs la déprime mais nous la rend plus humaine que tout héros invincible. Avec cela, et pour compléter le trio, un beau et brave jeune-homme, crédule au possible, doux rêveur et gentiment épris de chansons de geste où le héros est un héros, un vrais de vrais., un dur de dur,qui n'a peur de rien et fonce au combat pour en revenir à chaque fois victorieux. Bref, une belle équipe!

Ceux-ci s'embarque pour se battre contre un dragon, celui qui pourrait être le deuxième au tableau de notre Fendragon. Mais celui-ci le fait dans le seul et unique but de pouvoir ramener des hommes prêt à défendre ses terres et surtout celles et ceux qui vivent dessus. Quel bonne âme n'est-ce pas? Chevaleresque s'il en est, et surtout soucieux de son boulot de seigneur.

En route ils croiseront des homme anthropophages prêt à le dévorer, ce qu'ils réussiront presque avec notre brave niais de service. Cela sur un ton sombre qui n'est pas sans rappeler Lovecraft. Ensuite arrivé au château, les voilà embarqué dans une machination sombre menée par une belle et manipulatrice magicienne. Hé non, pas une laide et vilaine sorcière. Celle-ci est belle... mais vile et cupide!

Bref, quelque bonne choses... des relations biens amenées entre les protagonistes majeurs, même si les seconds rôles ont quelque chose de vide, de l'ordre du remplissage... Mais passons. Si les choses se présentent bien de bout en bout, il y'a pour moi à la fin un goût de pas assez développé. Barbara Hambly tenait là une brillante idée, malheureusement pas portée jusqu'au bout même s'il est agréable d'avoir une fantasy en un tome là où d'autre lise de l'aventure héroïque en quinze ouvrages.

J'ai apprécié le fait que les combats sont vite déroulés, passant dessus avec de brèves descriptions sans trop en ajouter. L'écriture de madame Hambly est je trouve assez bien menée, voir sans doute bien traduite, une écriture soignée sans être surchargée de descriptifs. Chose assez plaisante et qui d'ailleurs me fait penser que Hambly ne se rapproche pas tant que ça de Tolkien comme le dit la quatrième de couverture. Ou alors toute la fantasy fait du Tolkien? Raccourcit trop facile.

Hambly nous livre donc un chouette livre. Pas un chef d'oeuvre car il porte un goût de trop peu, mais néanmoins un plaisir se porte à la lecture de ce livre. On y retrouve de l'aventure mais surtout des personnage relativement travaillés, ainsi que leurs relations. C'est là tout le sel de cet ouvrage. Un bon bouquin pour un bon moment. Une plume sympathique et bien tournée. Enfin bref, testez le pour vous faire votre propre avis!

et pour terminer, il semblerait que deux suites ont été écrites par l'auteur, mais ils ne sont pas disponibles aujourd'hui en Français.


+++ Sur le Web +++

Lecture effectuée dans le cadre du Cercle d'Atuan :
Le Hit Parade du Cercle d'Atuan


+++ Le livre +++
  • Poche: 360 pages
  • Editeur : Seuil (2 mars 2006)
  • Collection : Points
  • Prix approximatif : 6,50 EUR
"Fendragon" de Barbara Hambly "Fendragon" de Barbara Hambly Reviewed by Julien le Naufragé on dimanche, septembre 05, 2010 Rating: 5

4 commentaires:

  1. Je garde un très bon souvenir de cette lecture, même si ça fait longtemps que je l'ai lu! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Si tu veux mon avis le 4e de couverture faisant référence à Lovecraft et Tolkien, devrait valoir a son rédacteur une bonne fessée avec des orties fraiches.

    RépondreSupprimer
  3. Il me tente bien ... Je suis assez bon publique, je ne cherche pas forcément des chefs d'oeuvres, le principal c'est qu'il ne soit pas long, vulgaire et inintéressant, s'il fait voyager c'est le principal ! ^^

    RépondreSupprimer
  4. On y passe un bon moment d'aventure et de détente. Finalement c'est ce qu'on demande à pas mal de livre. ;-)

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.