"Lignes" de Ryû Murakami

Je connais relativement bien l'oeuvre littéraire d'Haruki Murakami. Par contre celle de son compatriote Ryû Murakami m'était totalement inconnue. Cependant le cadre du Challenge In The Mood For Japan me permet enfin de sortir ce livre de ma PàL et de combler ce déficit de lecture.... Une découverte donc. Mais une déception également.


+++ La quatrième de couverture +++

Que deviennent les hommes lorsque leur propre humanité a fini par déserter ? Victimes d'une solitude extrême, en proie à leurs pulsions violentes, les passants qui hantent Lignes s'entrecroisent, sans que leurs destins s'en trouvent modifiés ou enrichis. Tout au plus pourra-t-on remarquer une cicatrice de plus, un espoir déçu supplémentaire. La désincarnation est telle que Ryû Murakami rend la compassion presque impossible et bien que l'on soit assailli par la froide vacuité de ses personnages, la sympathie à leur égard n'est pas chose évidente. L'exposé n'en est que plus magistral, la stérilité du monde ici dépeint contamine la lecture, hésitant entre vertige et nausée. Lignes est un roman perturbant, car la violence machinale qu'il met en scène n'a ni vocation spectaculaire, ni visée moraliste. Aucune provocation de la part de l'auteur, dont la finesse et la fluidité narrative laissent s'écouler de la façon la plus naturelle possible cette nuit ordinaire à Tokyo.


+++ Mon avis +++

Déçu. Ou dégoûté. Enfin je ne sais pas... Bref, reprenons...

Ryû Murakami écrit bien, de manière ciselée, sans trop en ajouter. Les personnages qui déboulent dans ce livre sont justement dépeints : des caractères fugaces, instantanés sombres, tranches de vies bâclées. Murakami nous y présente le désespoir brutal et trash de plusieurs personnages croisés le temps d'un chapitre. Bref aperçu d'un puzzle nauséeux et douloureux, kaléidoscope torturé d'une vie agressive.

Mais tout cela est bien trop pour moi... Car après avoir poussé l'essai jusqu'à 100 pages, j'ai décidé d'abandonné le livre. J'aurai donc tenté le coup, mais je suis déçu. Pourtant, on m'avait vaguement prévenu. A choisir, je préfère Haruki que Ryu, si pour autant ils sont comparables?

Par contre pour qui aime des romans qui transpire d'une certaine violence, ou le sexe est omniprésent, la brutalité un art de vivre, enfin bref... quelque chose de trash, mais de trop trash pour moi. Un livre sans espoir là où moi j'en ai besoin aujourd'hui. Bref, je passe mon chemin, car finalement ma PàL est tellement énorme et notre temps sur terre si cours qu'il vaut mieux se recentrer sur d'autres lectures.

En attendant ce livre marquait ma première lecture pour le Challenge In The Mood For Japan. Pas le meilleur départ, mais la suite sera meilleur. Cependant, si cela ne fait pas une lecture complète, je la complèterai à l'occasion avec une lecture plus courte? Si le temps me le permet.


+++ Sur le Web +++


Challenge In The Mood For Love : 1/6
- Les modalités
- La récap' !
- Des pistes de lecture

Autres liens :
Le livre sur Livraddict
Ryû Murakami sur Wikipedia
L'auteur aux éditions Philippe Picquier



+++ Le livre +++
  • Poche: 269 pages
  • Editeur : Editions Philippe Picquier (27 août 2003)
  • Collection : Picquier poche
Free Blog Counter

"Lignes" de Ryû Murakami "Lignes" de Ryû Murakami Reviewed by Julien le Naufragé on lundi, août 23, 2010 Rating: 5

6 commentaires:

  1. Je suis comme toi, je préfère Haruki !
    Après, je pense que certains titres de Ryu sont plus accesibles comme Les bébés de la consigne automatique ou Love and Pop.
    Ptet que tu y reviendras un jour...
    J'espère que tes prochaines lectures seront plus enthousiastes !

    RépondreSupprimer
  2. Ma prochaine lecture devrait être un Haruki Murakami je pense. Et je devrais surement en sortir enthousiaste. En tout cas plus que pour celui-ci.

    RépondreSupprimer
  3. Que je te comprends! J'ai lu il y a peu "Miso soup", sorti juste avant "Lignes". Traumatisant! Des scènes sanglantes et crues. brrr! J'ai quand même été impressionnée par le style de l'auteur, même si, comme toi, je ne pense pas le relire de ci tôt...

    RépondreSupprimer
  4. On ne peut pas dire que ton avis est rassurant pour ce premier livre, j'ai moi aussi un Ryu Murakami de prévu pour ce défi et j'espère qu'il ne me dégoûtera pas autant que celui là...
    Je ne pense pas que les deux Murakami soient comparables, mais tu ne trouveras pas forcément beaucoup d'espoir avec Haruki, juste plus de poésie et d'étrangeté. Bonne lecture !

    RépondreSupprimer
  5. A choisir, je préfère la poésie d'Haruki Murakami au trash malsain d'un Ryu Murakami. Chacun son truc bien sur. Ce qui ne veut pas dire que le roman ci-dessus ne peut pas plaire. A chacun ses goûts bien sur.

    Merci pour vos commentaires!

    RépondreSupprimer
  6. mon premier challenge, c'était le ABC 2009 et j'avais choisi la thématique asiatique... Malheureusement, c'était trop pour moi ! mais mes envies de Japon n'ont pas pour autant disparu, il me tente bien ce petit challenge...

    De Murakami, je n'ai lu que du Haruki (Kafka sur le rivage) et j'avais beaucoup aimé. Pour autant, je ne suis pas allergique à tout ce qui est est trash et violent, donc il se peut que Ryû me plaise aussi.
    J'vais réfléchir à une participation à ce challenge pour la peine!

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.