"Blessés" de Percival Everett

Présentation de l'éditeur
Voilà bien des années que John Hunt, qui a maintenant atteint la quarantaine, a choisi de se détourner de la société des hommes en allant vivre dans un ranch où, aux côtés d'un oncle vieillissant, il élève des chevaux. Mais le fragile éden, édifié en intime symbiose avec les rythmes naturels du monde animal par ces deux hommes noirs dans le grand Ouest américain, vient à se fissurer: un jeune homosexuel est retrouvé dans le désert battu à mort, un fermier indien découvre deux de ses bêtes sauvagement assassinées, et l'inscription Nègre rouge en lettres de sang dans la neige... C'est dans ce contexte menaçant que John s'interroge sur ses choix de vie depuis la mort tragique de sa femme, sur la nature de ses sentiments envers les uns et les autres, sur les silences coupables qui couvrent, dans la région, les agissements d'un inquiétant groupe néo-nazi, sur la fin imminente de l'oncle Gus, frappé par la maladie, sur l'amour, enfin, qu'une jeune femme vient réveiller en lui... Privilégiant une écriture de l'action qui exalte les puissances du non-dit, l'écrivain confère à ses personnages une attachante justesse et, fidèle au chemin d'écriture qu'il s'emploie à frayer au fil de son œuvre, propose, à travers une subtile dénonciation de toutes les haines - raciale, sexuelle - qui meurtrissent l'Amérique contemporaine, une variation chargée d'enseignements sur l'humaine condition, dans toute sa bouleversante vulnérabilité.
  • Poche: 270 pages
  • Editeur : Actes Sud (4 novembre 2008)
  • Collection : Babel
  • Prix approximatif : 7,50 EUR

J'ai adoré! Une vrais leçon d'humanité. Franchement, cela s'est lu presque d'un coup. Et j'ai eu envie d'aller voir plus loin ce que le bonhomme a bien pu écrire d'autres. Du coup, j'ai déjà un autre livre de Percival Everett dans ma (trop grande) pile de lecture. Un auteur à lire de toute urgence!

Sur le web:

Percival Everett sur Wikipedia
Percival Everett chez Actes Sud

Blog counter

"Blessés" de Percival Everett "Blessés" de Percival Everett Reviewed by Julien le Naufragé on mardi, juin 23, 2009 Rating: 5

Aucun commentaire:

Concours

Fourni par Blogger.