"Légende" de David Gemmel

J'ai adoré. Et je savais à quoi m'attendre après avoir lu autrefois le cycle "Lion de Macédoine" (chez Folio SF). Une écriture sans fioritures. Un rythme soutenu. Une aventure héroique comme on en attend dans le genre etc. Soit... Mais Gemmel savait créer des personnages avec une forte personnalité et une psychologie intéressante. D'ailleurs pour "Légende" je trouve que la quatrième de couverture ne rend pas honeur au contenu du livre.

Je suis assez d'accord, le synopsis est simple, mais c'est dans la relation entre les personnages, et ce qu'ils sont à travers le regard des autres comparé à leur ressenti personnel que tout se trouve.
Des questionnements se posent sur la destinée, le rôle des petits hommes face aux grands évènements, etc. De plus Druss est certe la "Légende" personnifié... mais qui est plein de défauts, et qui doute de lui-même...

J'ai adoré. D'autant que j'attendais quelque chose de rythmé... ce que j'ai eu bien sur, mais en plus avec une certaine profondeur. "Légende" est un best-seller, et ce n'est pas pour rien! De plus Milady a réussit un bel objet avec cette version poche "deluxe" du livre précédemment sorti en broché sur Bragelonne.

David Gemmel fait surement actuellement partie de ces nouveaux classiques de la littérature heroic fantasy d'aujourd'hui. Malheureusement le monsieur est mort il y'a peu...


La quatrième de couverture en édition de poche chez Milady :

Druss est une légende. Ses exploits sont connus de tous. Mais il a choisi de vivre retiré loin des hommes, au sommet d’une montagne. Là, il attend son ennemi de toujours : la mort. Dros Delnoch est une forteresse. C’est le seul endroit par lequel une armée peut traverser les montagnes. Protégée par six remparts, elle était la place forte de l’empire drenaï. C’est maintenant le dernier bastion, car tous les autres sont tombés devant l’envahisseur nadir. Et le vieux guerrier est son seul espoir. Quand Conan rejoint Fort Alamo, un demi-million d’envahisseurs face à quelques milliers de guerriers retranchés dans uneforteresse. Druss et sa hache feront-ils la différence ?
  • Poche: 511 pages
  • Editeur : Milady (6 juin 2008)
  • Collection : POCHE FANTASY
  • ISBN-10: 2811200029

Au détour du web :


Un extrait du libre à lire ici.
La page "david gemmel" chez Milady
"Légende" en broché chez Bragelonne
David Gemmel sur "Le cafard cosmique"
David Gemmel sur ActuSF
David Gemmel sur Wikipedia

Blog counter

"Légende" de David Gemmel "Légende" de David Gemmel Reviewed by Julien le Naufragé on mardi, mars 24, 2009 Rating: 5

6 commentaires:

  1. Hello c'est Ryuu :)

    Je voulais réagir à cet article, parce que je vois souvent Gemmell encensé. Est-ce moi qui suis bizarre ? Après tout le bien que l'on m'a dit de Légende et Waylander, je me suis lancée, pleine d'espoir. Est-ce parce que j'en attendais trop de ces livres ? Toujours est-il que ces deux ouvrages constituent mes deux plus grosses déceptions en fantasy.

    Je n'ai pas aimé les personnages stéréotypés, je n'ai pas aimé la trame de l'histoire, dégoulinante de belles valeurs et cousue de fil blanc. Je n'ai pas aimé le côté totalement prévisible des événements et j'ai eu du mal à me laisser emporter par l'histoire, qui peinait à décoller, d'une part à cause de sa constitution, d'autre part (mais là, ce n'est pas la faute de l'auteur ^-^) à cause du nombre effarant de fautes que j'ai trouvées dans mon ouvrage.

    Waylander gagne quelques points en intérêt, mais pas beaucoup plus. Et ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé... Peut-être devrais-je essayer un troisième ouvrage avant de dire définitivement que je n'aime pas Gemmell, mais j'avoue que ces deux expériences ne m'y poussent guère. Dommage.

    RépondreSupprimer
  2. Mmmh, je crois comprendre ce que tu veux dire. Quand on attend trop de quelque chose, on est souvent déçu. Ça me rapPelle ce week-end avec un groupe qui jouait dans un festoche où j'allais (le Swing Fest en Allemagne). Je n'attendais rien de particulier du groupe et j'ai trouvé ça très très bon. A l'inverse, j'en attendais beaucoup plus d'un autre... et j'ai été un peu déçu.

    Pour en revenir à Gemmel, j'ai un jour acheté "L'étoile du matin" d'okkaz. La bonne manière pour moi entrer dans son univers qui de prime abord ne m'attirait pas vraiment tellement tout semblait "cousu de fil blanc" comme tu le dis si bien... Et le fait de rien en attendre m'a procuré un réel plaisir. J'aime son style d'écriture, son rythme. Et ces histoires qui ne décollent pas vraiment, cette habitude de parler de ce qui se passe en "off" des combats me plaisait bien. Maintenant que cela soit "cousu de fil blanc"... Pourquoi pas, mais c'est le cas de beaucoup d'aventures en fantasy. C'est parfois ce que l'on aime, parfois ce qui ennuie.

    Merci pour ton commentaire! A+

    RépondreSupprimer
  3. Et bien, contrairement à Ryuuchan, j'en attendais beaucoup, et j'ai été servie ! c'est mon premier coup-de-coeur 2011 (et j'accorde difficilement ce titre). J'ai trouvé dans cette histoire tout ce que j'aime dans la fatasy : action, personages aux histoires personnelles complexes, déroulé vif, gestion du temps, peu de manichéisme... bref : un vrai bon roman d'Héroïc-fantasy !

    PAr contre, j'ai moi aussi repéré de nombreuses coquilles dans l'édition lue... dommage, car cela gâche un peu la lecture.

    Biz, nanet

    RépondreSupprimer
  4. J'en garde un bon souvenir, mais je lis comme un bon divertissement bien rythmé et musclé. Ca se lit tout seul je trouve, enfin c'est le genre d'auteur que je vais chercher si je veux de la fantasy héroïque qui rentre dedans quoi.

    Par contre, je suis pas un bon détecteur de coquilles. A mon avis, mon cerveau fait les corrections automatiquement et du coup je passe à côté.

    Merci pour ton passage et ton commentaire Nanet.

    RépondreSupprimer
  5. where to buy percocet percocet 10/325 (containing acetaminophen and oxycodone) - percocet nightmares

    RépondreSupprimer
  6. ambien online price of ambien cr - ambien side effects mood swings

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.