"Le Melkine" - Olivier Paquet

"Un roman dédié à tous ceux que les étoiles émerveillent". Voilà comment Olivier Paquet me dédicaçait le livre aux Imaginales de cette année 2014. Et je ne peux être qu'entièrement d'accord !



++ La quatrième de couverture ++

Depuis trois cents ans le navire-école Melkine parcourt la Galaxie, solitaire et vénéré, son algorithme de positionnement tenu secret. La guerre que lui a déclarée Azuréa, la très médiatique dirigeante de la Fréquence Banquise, met sa pédagogie et son idéal d évolution de l humanité en péril. D autant que ses élèves ne peuvent être insensibles à un message en apparence si proche de celui qu on leur enseigne... Un space opera en trois livres.



+++ Mon avis +++

Olivier Paquet fait partie de cette nouvelle génération d'auteurs français de SF. Si je connaissais ses livres, c'est sa rencontre aux Imaginales 2014 qui m'a donné envie de découvrir réellement ses ouvrages. Et pour une découverte, je pense être relativement conquis.

Dans l'univers créé par Olivier Paquet, on est en plein space opera. Plusieurs planètes se partagent la culture humaine dans l'univers. A chacune est dédiée une culture particulière, voir même une période historique spécifique. Chaque monde est ainsi "bloqué" dans une culture spécifique et uniforme par une technologie (les unités Neumann) qui conditionne les êtres d'une planète à vivre selon cette culture. Pour citer un exemple, prenons le monde de Néo-Aryanis conditionné à vivre à l'époque de l'Inde pré-coloniale, celle d'avant l'Empire britannique. Et il en va ainsi de toutes les autres planètes et à chacun de choisir en fonction de sa culture de choix. Enfin presque, car le conditionnement culturel étant, il est plus difficile de s'en défaire que l'on ne le croit réellement. Dans cet univers multiculturel vogue entre les étoiles le Melkine. Un vaisseau école qui accueille des jeune gens sélectionnés, qui suivent un cursus particulier tout en visant un déconditionnement culturel visant à l'universalisme. Une fois devenu ancien de cette école, chacun d'eux choisira son futur : soit une planète (et donc une culture), soit devenir spatial et naviguer à travers les étoiles. Mais chacun restera un ambassadeur du Melkine et d'une certaine liberté de penser liée au déconditionnement. Existe également les Fréquences, sortent de grands pôles médiatiques qui couvrent différentes parties de l'univers. Chaque zone est couverte par un groupe qui transmet de manière non-instantanée des émissions sur toutes choses. La Fréquence Banquise est probablement la plus connue de ces fréquences, et celle-ci est dirigée par la très médiatique Azuréa, la Technoprophète, qui diffuse un message proche de celui du Melkine mais avec une finalité bien différente...

Le roman d'Olivier Paquet est très agréable à lire. Je ne me suis jamais ennuyé à sa lecture tant celui-ci est tourné vers l'émerveillement, et c'est un vrai régal au milieu de tant de livres sombres. Chapitre après chapitre on découvre les personnages du roman. Relativement nombreux, on ne s'attarde pas spécifiquement à en suivre un uniquement mais tout un ensemble de personnages d'origines différentes. Chaque chapitre peut presque fonctionner comme une nouvelle et extraite du livre pourrait se suffire à lui-même. Pas tous bien sur, mais une bonne partie quand même. Dans sa manière de conter, même si chaque chapitre peut s'autosuffire, Olivier Paquet livre des informations chapitre après chapitre et dispose des détails ici et là, offrant des précisions sur ses personnages petit à petit, donnant à son univers un contenu de plus développé. 

Le ton utilisé pour raconter l'histoire, plus le fait qu'une partie des personnages soient des adolescent en fin de cycle scolaire, peut laisser penser que ce roman pourrait convenir à un public young adult. "Le Melkine" est selon moi un livre très bon pour découvrir le space opera. On y trouve un tas de choses intéressantes, tant dans la technologie qui sert de décor que dans le développement des cultures. C'est la rencontre de celles-ci et leur dépassement qui fait de se roman un livre intéressant et très agréable à lire. Tout autant que le rôle prépondérant du Melkine dans la géopolitique générale de l'univers. Une belle introduction qui donne envie de lire la suite. Un livre qui s'en être parfait se lit avec plaisir de bout en bout. Que demander de plus ?

Copyright : Julien Vanderhaeghen (Creative Commons)
Photo d'Olivier Paquet aux Imaginales 2014
"Le Melkine" - Olivier Paquet "Le Melkine" - Olivier Paquet Reviewed by Julien le Naufragé on samedi, août 30, 2014 Rating: 5

5 commentaires:

  1. j'avais lu une nouvelle se déroulant dans le même univers qui m'avait bien plu. Ton avis confirme mon envie de jeter un oeil à cette trilogie un jour.

    RépondreSupprimer
  2. Eh bien voilà qui fait plaisir à livre. Je ne sais pas pourquoi, ce livre me faisait un peu "peur". Mais tes explications, très claires, me le rendent plus accessible. Du coup, j'ai même hâte d'aller à sa rencontre... Merci donc ;)

    RépondreSupprimer
  3. Qui fait plaisir à "lire", bien sûr :D

    RépondreSupprimer
  4. @ BiblioMan(u) : C'est de l'avoir rencontré aux Imaginales qui m'a enfin décidé à me prendre ce livre. Je n'ai pas encore attaqué le tome 2, mais j'ai hâte de trouver et prendre le temps. L'univers créé donne envie de s'y replonger.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.