"A la poursuite des Slans" - A.E. Van Vogt

Il y a quelques années déjà, j'avais tenté une lecture de Van Vogt que j'avais abandonnée ("Le Monde des Ā") ...  Van Vogt met certes du panache dans son roman, mais ça manque cruellement de style littéraire.


++ La quatrième de couverture ++

Jommy Cross, neuf ans, est pourchassé. L'humanité a juré sa perte. Car Jommy est un Slan, un mutant télépathe doué de capacités surhumaines. Le dictateur président Kier Gray et son âme damnée, John Petty, le chef de la police secrète, le traquent sans merci.
Les Slans sont-ils vraiment des êtres cruels issus de l'imagination démente d'un savant irresponsable ?
Sont-ils les tortionnaires dont on raconte encore les exactions avec des frissons d'horreur ?
Jommy refuse de s'y résoudre. Il n'est pas un monstre et le prouvera, grâce à l'héritage fabuleux que lui a légué son père.
Mais il lui faut d'abord survivre et grandir en dépit de ceux qui lui veulent du mal...


+++ Mon avis +++


Si ce roman fait partie des classiques de la science-fiction, c'est parce qu'il a eu son rôle historiquement dans l'évolution de la SF. Alfred Van Vogt fut l'un des chefs de file de la SF de l'âge d'or, mais contrairement à d'autres auteurs de la même période, ses romans ont malheureusement très mal vieillis, surtout aujourd'hui où l'on attend plus de qualité littéraire d'un roman de SF. Pourtant, le récit est rythmé et on ne ressent pas vraiment la découpe du roman qui fut initialement publié en revue dans "Astounding Science-Fiction" (1940) et en livre ensuite (1946). Mais s'il y a bien du rythme, cela souffre cruellement de qualité stylistique au niveau de l'écriture.

Au niveau du contenu, le roman de Van Vogt apporte des questions que l'on retrouve encore aujourd'hui dans les comics ou d'autres romans de SF. Des questions sur la différences, le racisme, le totalitarisme politique mais aussi l'évolution de l'homme. Les Slans subissent ainsi un racisme d'état, imposé par la politique. Ces Slans sont des êtres avancés biologiquement, différents physiquement et plus intelligents mais aussi dotés de pouvoirs de télépathie. Et cette différence fait peur. Derrière un roman d'aventure pure, Van Vogt avance des questions intéressantes, ne les traitent pas non plus à fond pour autant, mais peut amener à faire réfléchir le lecteur.

Malheureusement, si cette lecture m'a enthousiasmée au début, elle ne m'a pas laissé l'envie de découvrir d'autres oeuvres de Van Vogt... Il y a de la détente, de la légèreté, de l'aventure à multiples rebondissements et de bonnes questions soulevées mais malheureusement, sur la longueur, le manque de qualité littéraire en fait un texte un peu poussif. 

"A la poursuite des Slans" - A.E. Van Vogt "A la poursuite des Slans" - A.E. Van Vogt Reviewed by Julien le Naufragé on samedi, août 09, 2014 Rating: 5

4 commentaires:

  1. J'ai eu le même ressenti sur Ténèbres sur Diamondia, seul Van Vogt que j'ai lu. Mon ressenti était même plus négatif.

    RépondreSupprimer
  2. Poussif, oui. Et daté aussi.
    Je n'ai pas accroché, et pas eu non plus envie de retenter du Van Vogt, en tout cas pas pour le moment.

    RépondreSupprimer
  3. Souvenir mitigé pour ma part, la 1ère partie est géniale, par contre le reste m'a un peu déçu... Enfin tous les romans ne peuvent pas bien vieillir j'imagine ^^

    RépondreSupprimer
  4. C'était mon deuxième essai de lecture de Van Vogt... et j'ai pas aimé le Non-A... et ici idem. Le début n'est pas mauvais, les idées intéressante, mais le traitement a vieilli.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.