"Les fables de l'Humpur" - Pierre Bordage


Malgré les années et bien que je lise moins cet auteur, je reste un vieux fan de Pierre Bordage. Il y a un feeling, un contenu à transmettre et une manière de présenter les histoires qui me plaisent bien. "Les fables de l'Humpur" est un peu différent par son jeu sur le langage mais cela en fait aussi un ouvrage de SF particulier.


++ La quatrième de couverture ++

Dans les pays de la Dorgne, des êtres mi-hommes, mi-animaux perdent peu à peu leur patrimoine humain et s'enfoncent lentement dans la régression animale. Tribus dominantes carnivores, communautés agricoles servant de nourriture aux clans prédateurs, tous sont soumis par le clergé aux lois de l'Humpur, qui punissent de mort les mélanges entre les clans et les comportements individualistes. Parce qu'il ne supporte pas de voir la jeune Troïa qu'il aime livrée aux appétits collectifs lors de la cérémonie rituelle de reproduction, Véhir brise l'enclos de la fécondité et s'enfuit en quête des derniers dieux humains de la légende. Lui, le grogne paysan, va accomplir ce chemin en compagnie de Tia, une jeune prédatrice hurle en exil... 


+++ Mon avis +++

Cela faisait des années que je me disais que je lirais ce titre de Pierre Bordage. Des années car je n'ai plus lu beaucoup de ses livres ces derniers temps. Néanmoins, j'y replonge toujours avec envie et plaisir. D'ailleurs nombreux sont encore les ouvrages de l'auteur que je n'ai pas encore lu vu la quantité de titre qu'il a écrit. Mais c'est de l'avoir rencontré et écouté lors de conférences aux Imaginales 2012 qui m'a donné envie de lire ce livre-ci en particulier, une histoire qui semble être de prime abord de la fantasy mais qui est finalement... autre chose. Je n'ose d'ailleurs pas trop nommer les choses, de peur de dévoiler une fin que certains ne verraient peut-être pas venir. Pour ma part, je m'y attendais mais cela ne m'a pas gêné dans ma lecture. "Les fables de l'Humpur" est un roman d'apprentissage. C'est l'histoire de Véhir, cet être mi-homme mi-cochon qui vit dans un monde particulier. Dans celui-ci évolue d'autres mi-hommes mi-animaux et l'univers est régit par un ordre des choses très pyramidale. Dans sa communauté agricole, Véhir a des codes à suivre, un apprentissage de la vie qui mène certains de sa tribu à devenir de la viande pour d'autres. Dans ce monde de la régression chacun a sa place et tout le monde est prié de ne pas en bouger. Et si l'on en sort, la communauté ou bien d'autres forces extérieures se chargeront de vous rappeler votre place. Véhir en pince pour une fille de son âge, une future femme comme lui sera un futur homme. Seulement, le jour de leur rite de passage à la vie adulte, Véhir se fera griller la primauté du rut avec cette femelle qu'il aime. Cet amour pour elle passe au-dessus des instincts animaux qu'il est sensé suivre. Et notre héros ne pouvant plus vivre cette vie fuira dans l'inconnu du monde extérieur. Il rencontrera un autre être comme lui, mi-homme mi-cochon, sauf que lui semble plus évolué : il parle mieux malgré sa vieillesse et sa solitude, semble bien plus cultivé et informé des choses du monde. Ce dernier lui offrira un apprentissage ainsi qu'une révélation sur le monde tel qu'il a été et pourquoi ils sont des êtres mi-homme mi-animaux. Jusqu'au jour où on leur tombera dessus et que Véhir devra à nouveau fuir devant l'adversité... Pour finalement rencontrer l'amour avec un autre être, Tia, un être mi-femme mi-prédateur et cet amour risque de bousculer l'ordre établi des choses . Sans oublier la pugnacité de notre Véhir à découvrir la vérité sur le passé de ce monde.

"Les fables de l'Humpur" est un livre agréable. Il a pour richesse de jouer avec la langue parlée car Pierre Bordage joue la carte des personnages qui ont régressé culturellement. Inévitablement la langue suit et pour enrichir son texte l'auteur s'emploie à jouer d'un patois pour créer une langue particulière à son roman. Bien sur, ne cherchez pas ici un jeu particulier, je ne pense pas que Pierre Bordage cherche là à faire un jeu sur le langage autre que celui qui participe à créer une atmosphère propice à l'immersion dans le récit. Une fois encore, l'auteur construit celui-ci de manière habile, de plus c'est rythmé dans les aventures et son phrasé coule facilement. Avec un peu d'attention, le lecteur comprendra malheureusement rapidement les tenants et aboutissants de l'histoire, ce qui gâche un peu la surprise, mais néanmoins on a envie de suivre le récit, porté par l'aventure et l'histoire d'amour entre ces deux êtres que tout oppose naturellement : Véhir et Tia.

Ce qui me plaît chez Pierre Bordage, et qui est récurent dans ses ouvrages, c'est la place de la religion dans la domination des esprits. La place que prend le mythe et les traditions sur le libre arbitre des personnages. J'ai beau connaître la recette, j'ai toujours envie d'en lire plus. Cependant je dois bien avouer que ce livre ne sera probablement pas celui que j'aurai préféré de l'auteur, néanmoins j'ai bien apprécié son travail sur le langage dans le texte. "Les fables de l'Humpur" offre donc un bon moment de lecture qu'il serait dommage de ne pas lire.

Saviez-vous qu'une adaptation en bande dessinée vient de sortir? Pour ma part, je serais curieux de voir le résultat.
"Les fables de l'Humpur" - Pierre Bordage "Les fables de l'Humpur" - Pierre Bordage Reviewed by Julien le Naufragé on lundi, septembre 09, 2013 Rating: 5

6 commentaires:

  1. Pour moi c'est vraiment un chef d'oeuvre, rien que pour le fait d'avoir réussi à mettre en place ces créatures mi-humaines, mi-animales et de nous les faire apprécier et entrer dans notre imaginaire, c'est vraiment un roman très très chouette, j'avais adoré. De plus il est atypique.

    RépondreSupprimer
  2. Mon préféré de Bordage !
    La bd est très bien.

    RépondreSupprimer
  3. Une adaptation en long-métrage d'animation est également en chantier (les même qui prépare celle des chroniques du contre-vent)..

    RépondreSupprimer
  4. Très bonen adaptation BD.

    Et je suis preneur du long-métrage.

    RépondreSupprimer
  5. @ Endea : je vois que tu es fan! ;-)

    @ Lune : J'essayerai de jeter un oeil à la BD alors.

    @ Cédric Jeanneret : Haaaa, intéressant aussi comme info.

    @ Gromovar : J'avais lu que tu appréciais beaucoup ce livre, non?

    RépondreSupprimer
  6. J'en ai beaucoup entendu parler de celui-là mais je vais déjà lire le roman de Bordage que j'ai chez moi et ensuite on verra ^^
    (tu veux pas le compter pour mon challenge si y'a une grande histoire d'amour ?)

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.