Bande de comics - Part 4

Je n'avais encore jamais lu les aventures de "Valérian et Laureline". Pourtant, c'est un grand classique du genre de la BD franco-belge. Dans ma jeunesse, j'ai bien lu "Le Scrameustache", "Les petits hommes", mais pas "Valérian et Laureline". Il me fallait lire ça. Et autant dire que j'adore, tout autant que mes gamins.


Dans "La cité des eaux mouvantes" (1970), Valérian et Laureline, deux agents spatio-temporels, vont devoir retourner dans le passé pour arrêt l'infâme Xombul. Retour donc en 1986 à la période du grand cataclysme sur terre. Nos deux héros vont se retrouver à New York, cité dévastée et en partie sous les eaux. Il leur faudra trouver là-dedans le diabolique Xombul et l'arrêter. Une aventure à multiple rebondissements, des pages qui e tournent toutes seules et teintées de personnages haut en couleurs. Un bon divertissement qui présage une suite fort intéressante, d'autant que Laureline en remontre plus d'une fois au héros belle gueule qu'est Valérian. 

Dans le deuxième tome, "L'empire des mille planètes" (1971), on retrouve nos héros dans une aventure qui les mènera sur une autre planète. Une bande-dessinée haute en couleur, au décors exotiques et aux personnages chamarrés et bariolés que n'aurait pas renié Jack Vance. J'ai vraiment adoré et dévoré ce planet opera coloré, cet exotisme très vancéen. Concernant l'histoire, rien de bien compliqué : nos deux héros débarque sur Syrte-La-Magnifique et ils sont là pour enquêter incognito. Ils se feront bien sur vite repérer. Découvrant par la même occasion la dictature mise en place par les Connaisseurs, ils vont enquêter et aider un soulèvement populaire qui déjouera le pouvoir en place. Le scénario tient à peu de choses près à cela. Néanmoins, l'ouvrage est tellement coloré et exotique que je me suis retrouvé emporté ailleurs. Les pages tournaient toute seule et je regardais les pages avec plaisir, découvrant des choses que l'on pourra retrouver plus tard dans Star Wars (à mon avis aucun lien entre les deux). Toujours est-il que si ces BD sont sortie quelques années avant Star Wars, "Valérian et Laureline" n'ont pas pris un pli et cela se déguste avec grand plaisir.

"Le pays sans étoiles" (1972) est le tome 3 de la série. L'histoire commence par une tournée d'inauguration des colonies.  Ce sera l'occasion pour Valerian de s'illustrer de manière grotesque auprès de la populace, mais heureusement, encore et toujours, Laureline veille au grain. L'aventure démarre réellement quand un astéroïde dangereux vient  à menacer ces colonies. Nos deux agents spatio-temporels vont devoir intervenir mais ils découvriront une planète inversée en lieu et place de ce caillou volant. En passant au travers d'un lac, il se retrouveront dans l'atmosphère de l'astre. Leur soleil est fort probablement le noyau  de la planète inversée. Bien évidemment, nos deux héros vont se retrouver au milieu d'un conflit entre deux peuples, guerre elle-même relevant d'un conflit entre les sexes. Gentiment caricatural par l'inversion des rôles, ce tome offre un regard amusant sur la partition des sexes le tout porté dans un conflit général qui pourrait sortir d'un vieux roman de space opera de la grande époque. Un bon tome dans la continuité du précédent.
A lire également, les avis d'Efelle sur le tome 1, le tome 2 et le tome 3.

Bande de comics - Part 4 Bande de comics - Part 4 Reviewed by Julien le Naufragé on jeudi, septembre 05, 2013 Rating: 5

6 commentaires:

  1. Une série qui s'est bonifié constamment jusqu'à son apogée dans les années 80 avec les deux doubles albums.

    RépondreSupprimer
  2. Existe en format intégral, très très beau. Une excellente série pour les générations précédentes, actuelles et à venir :)

    RépondreSupprimer
  3. Efelle : Je continue à prendre les volumes à la biblio. Malheureusement ils n'ont pas (ou plus) tous les numéros. Par contre, le plus grand de mes gamins adore.

    @ Kissifrott : Le plus grand de mes gamins adore. Comme je les lis via la bibliothèque, je n'ai pas vu les intégrale. Mais Efelle en a chroniqué au format intégrale. Cela vieillit bien selon moi.

    RépondreSupprimer
  4. La cité des eaux mouvantes ! L'un des premiers que j'ai lu ado avec Les cercles du pouvoir ! (et donc l'un de mes préférés)

    J'avais envie de m'y remettre, et j'apprends donc qu'il y a des intégrales ! Petit papa noël fait chauffer ta hotte !

    RépondreSupprimer
  5. Valérian et Laureline : mes premiers pas dans la science fiction !

    J'avais une douzaine d'années et un abonnement à la bibliothèque municipale. Il n'y avait qu'un seul album, "Métro Chatelet direction Cassiopée" qui n'est que la première partie d'un double album. Je l'ai emprunté je ne sais pas combien de fois pour le lire encore et encore. Et il m'a fallut des années avant d'en lire la suite. Ce fût une grande découverte et de là que vient mon goût pour la SF (en partie du moins).

    Dommage que le niveau de la série ait diminué avec le temps. Après "Sur les frontières", je n'ai plus autant apprécié les aventures de nos deux héros.

    A noter, l'album Valérian vu par Manu Larcenet, L'armure du Jackolass qui est est un vrai régal pour les amateurs et de Valérian et de Larcenet.

    RépondreSupprimer
  6. @ Bonome : Pour ma part, je découvre sur le tard mais j'apprécie. Je fais découvrir les BD à mes gamins en même temps. Je note également que Valérian a eu des déclinaison dessins animés et bientôt en film.

    @ Jae_Lou : J'ai vu aussi qu'il y avait des intégrales. Peut-être que j'en choperai une aux Utopiales? Histoire de faire relire ça à mes fils encore une fois par après.

    RépondreSupprimer

Concours

Fourni par Blogger.