Bifrost n°58 - spécial Laurent Genefort

Alors qu'au jour d'aujourd'hui le numéro 59 est sorti. Voilà que je vous parle seulement ou enfin du numéro 58. Il est vrais que je ne lis jamais très rapidement les Bifrost, allant plutôt y piocher de temps en temps comme on se choisit une bonne praline dans un ballotin bien de chez nous. Bref, le Bifrost se lit comme on déguste une friandise...


+++ La quatrième de couverture +++

C’est cette année-là que les Bouches se sont ouvertes. Deux d’abord, une au-dessus du Pacifique et une autre au milieu de la mer de Chine. Rien de grave pour la sécurité mondiale : ce qui en sortait, la plupart du temps, tombait dans un grand « plouf », se débattait quelques secondes avant de se noyer. L’avantage d’avoir beaucoup d’océans… Le choc a été brutal pour les grandes religions : le choc de l’innocence perdue. Par contre, pour un paquet de sectes, ça a été du pain bénit, tous ces aliens qui déboulaient sur notre belle planète bleue. Mais ensuite, même elles ont été débordées. Trop de variété, trop de biochimies, trop de langages différents… trop tout court. Car d’autres Bouches se sont ouvertes sur la terre ferme. Par dizaines. Laurent Genefort « Rempart »


+++ Les Nouvelles +++

Pour commencer, on a une nouvelle d'une vieille branche de la SF française : Jean-Claude Dunyach. Un auteur connu et reconnu. Mais même si la nouvelle "Les fleurs de troie" présente dans le recueil "Retour sur l'horizon" m'avait plu, autant celle-ci ne m'a pas réellement touchée. Pourtant j'ai continué jusqu'au bout, plus intrigué que captivé. Cette nouvelle m'a paru un peu déjà vu, disons old school, comme une bonne vieille nouvelle de Fiction magazine. Le titre de cette nouvelle est "Trois hourras pour Lady Evangeline" et nous amène, dans un contexte space opera (précisons avec planet opera), dans une école qui se retrouve infestée d'insectes géants...

Le second texte est une nouvelle de Claude Ecken, et si j'ai bonne mémoire, c'est le premier que je lis de lui. Hé pfff, c'était vraiment bien !! A tel point qu'il est temps pour moi de me rabattre sur une autre de ses oeuvres, genre "Le monde tous droits réservés". Ici avec "Miroirs mutilés" on est quelque part entre Asimov (thématique des robots) et Greg Egan, avec une petite mélancolie proche de Robert Charles Wilson. Que du bonheur quoi!

Passons enfin à la nouvelle de Laurent Genefort, l'auteur mis en avant par ce numéro du Bifrost. Je vous ferai pas de résumé vu qu'il s'agit de la quatrième de couverture. Une sympathique nouvelle qui pourrait avoir un arrière goût de Robert Heinlein (voir "Étoiles, gardes à vous!"/"Starship Troopers"). Une nouvelle découpée en instants, en flash de vie, ce qui nous permet d'avoir le début et la fin d'un personnage, avec l'évolution de son ressenti. Une nouvelle que j'ai bien appréciée. Il est peut-être temps également que je passe à son cycle d'Omale, dont actuellement je n'ai lu qu'une novella éditée par ActuSF et chroniquée sur ce blog.


+++ Pour le reste +++

Comme d'habitude, les interviews au kilomètre de chez Bifrost sont forts intéressantes. Celle de Laurent Genefort ne fait exception. C'est appréciable de lire un auteur qui semble lucide sur lui-même et son parcourt. Un gars qui ne semble pas être imbu de lui-même, passant de la SF à la Fantasy, ayant notamment travaillé chez Bragelonne Éditions, chez qui il vient de publier il y'a peu de la Fantasy. Un auteur qui en 40 ans de vie a réussi à publier 40 livres. Pas mal tout de même! Enfin j'espère ne pas me tromper... ou alors ma mémoire me fait (déjà) défaut. Spécialisant ses publication autour d'un œuvre monde, cycle de Space Opera : Omale.

Avec cela, encore plein de chroniques qui me font rallonger ma liste de possibles achats. Mais cela peut aider aussi à la réduire... Enfin bon, à chacun de voir!

Encore un bon numéro donc. Le suivant est un spécial J.G. Ballard !


+++ Sur le Web +++

Infos sur ce numéro sur le site du Belial.
L'édito en PDF
Laurent Genefort sur Wikipedia.


+++ Le livre +++

Couverture : Nicolas FRUCTUS
184 pages
Façonnage : broché
ISBN : 978-2-913039-55-1
Parution : avril 2010
Prix éditeur : 11,00 €
Bifrost n°58 - spécial Laurent Genefort Bifrost n°58 - spécial Laurent Genefort Reviewed by Julien le Naufragé on samedi, juillet 24, 2010 Rating: 5

Aucun commentaire:

Concours

Fourni par Blogger.